mercredi 9 novembre 2016

Qu'est-ce que la langue des oiseaux ? Fabre d'Olivet - Moïse et la kabbale - Symbolisme des lettres de l'alphabet - René Guénon et la langue des Oiseaux. Bibliographie.

Chouette symbole d'Isis. 
Isis est Lucifer vu sous son aspect féminin. En kabbale, Lucifer est souvent assimilé au principe féminin, c'est à dire à Isis, Nuit, Vénus, Proserpine, etc. Il y a des centaines de déesses symbolisant Lucifer dont le vrai nom est Satan.


Qu'est-ce que la langue des oiseaux ?

La "langue des oiseaux" est la langue symbolique de la kabbale. 

Fulcanelli nous enseigne, dans son livre Les Demeures philosophales(1), p. 21 :

"Sans abandonner complètement ces artifices de linguistique, les vieux maîtres [alchimistes], dans la rédaction de leurs traités, utilisèrent surtout la cabale hermétique, qu’ils appelaient encore langue des oiseauxdes dieuxgaye science ou gay sçavoir. De cette manière, ils purent dérober au vulgaire les principes de leur science, en les enveloppant d’une couverture cabalistique. C’est là une chose indiscutable et fort connue. "

Un autre spécialiste de la langue des oiseaux écrit :

"La Langue des Oiseaux est la technique de cryptage et de décryptage, donc de compréhension "en profondeur", de la langue française ; elle correspond à la Kabbale pour l'hébreu, à la Science des lettres (ilmul-hurûf ) pour l'arabe classique et à la Hiéroglyphie pour l'égyptien ancien."(2)


A quand remonte la langue des oiseaux et d'où vient-elle?


Fulcanelli enseigne, Demeures philosophales, p.23 :

 "On connaissait la cabale hermétique en Egypte, au moins dans la caste sacerdotale, ainsi qu’en témoigne l’invocation du Papyrus de Leyde".


Le papyrus de Leyde est un manuscrit du IIIe siècle après Jésus-Christ (époque de Constantin), écrit en grec, provenant probablement de Thèbes en Egypte. Il traite d'alchimie.



 Manuscrit de Leyde, IIIe siècle

Voici l'invocation du papyrus de Leyde : « … Je t’invoque, toi, le plus puissant des dieux, qui as tout crée ; toi, né de toi-même, qui vois tout, sans pouvoir être vu… Je t’invoque sous le nom que tu possèdes dans la langue des oiseaux, dans celle des hiéroglyphes, dans celle des Juifs, dans celle des Egyptiens, dans celle des cynocéphales… dans celle des éperviers, dans la langue hiératique. »

Précisons que celui qui est invoqué est le démon et non le vrai Dieu.

La langue des oiseaux viendrait donc en partie d'Egypte. 


Fabre d'Olivet : la langue hébraïque restituée






Fabre d'Olivet appelle la langue des oiseaux "la langue hébraïque restituée". "Restituée" en ce sens que la symbolique de la langue hébraïque aurait été perdue. L'auteur prétend redonner à ses lecteurs le symbolisme originel des lettres et des sons de la langue hébraïque. Cette idée est très importante dans la kabbale. Ce livre de Fabre d'Olivet, comme tous les livres sur la langue des oiseaux est écrit en langue des oiseaux, ce qui est extrêmement difficile à interpréter pour un débutant. 


L'auteur ne prononce pas le nom de langue des oiseaux mais nomme élogieusement la kabbale. Il présente cet ouvrage en bonne partie comme un ouvrage linguistique, mais quand on tape sur internet le nom de ce livre en association avec le nom langue des oiseaux, on tombe sur des sites de kabbale qui citent Fabre d'Olivet et son oeuvre comme une autorité en la matière. Fabre a constitué une liste de racines hébraïques associées à leur sens symbolique kabbaliste, très utile pour comprendre de nombreux sigles et symboles actuels. On peut télécharger gratuitement le tome 1 (format traitement texte) ou le tome1 BNF (pdf ancien livre XIXe) et le tome 2 (existe uniquement en pdf ancien livre XIXe).

Même si Fabre d'Olivet appelle son livre la langue hébraïque restituée, il affirme que l'hébreu est en étroite relation avec la langue égyptienne. La Kabbale emploie couramment certains hiéroglyphes.

[Addendum à cet article le 26.02.17 : J'ai découvert récemment le dictionnaire des strongs, un outil extraordinaire pour décrypter rapidement des centaines de mots en langue des oiseaux. 95% du temps, ce sont les strongs hébreux qui donnent la réponse. Cependant, les strongs grecs sont également utiles. Je mets seulement en garde de ne pas se servir des strongs hébreux au plan spirituel car ils viennent de la Bible massorétique qui est une Bible kabbaliste. Cette Bible a été officiellement écrite par des kabbalistes Juifs qui ne trouvaient pas les textes de l'ancienne Bible à leur goût. Le texte original de la Bible a donc été entièrement trafiqué, et date en bonne partie du VIIIe siècle après Jésus-Christ. Pour les strongs grecs, je ne peux pas dire pour le moment s'ils sont fiables ou non au plan spirituel. Dans le doute, il vaut mieux s'abstenir.
Voici le lien vers le dictionnaire des strongs hébreux et grecs. http://www.enseignemoi.com/bible/strong/search-bible-strong.php?type=grec&letter=&type=hebreu

Attention qu'il y a des strongs presque homonymes qui ont parfois des sens opposés en langue des oiseaux. Ex : Ana = moi, je = Jésus ou Jahvé en langue des oiseaux est opposé au strong Anna = Oh !, Ô = Isis et "sainte Anne"-Hécate en langue des oiseaux.]


Moïse, premier kabbaliste et fondateur de langue des oiseaux ? 


Un des gros mensonges du livre de fabre d'Olivet est d'affirmer que Moïse est le premier des kabbalistes. Ce mensonge est récurrent chez tous les kabbalistes. Fabre d'Olivet a traduit de nouveau la Genèse, écrite par Moïse, en lui donnant un symbolisme kabbaliste et en prétendant que c'était le sens originel de ce livre. Voici ce qu'il dit au sujet de Moïse et des livres Juifs :

"II paraît, au dire des plus fameux rabbins, que Moyse lui-même prévoyant le sort que son livre devait subir, et les fausses interprétations qu'on devait lui donner par la suite des temps, eut recours à une loi orale qu'il donna de vive voix à des hommes sûrs dont il avait éprouvé la fidélité, et qu'il chargea de transmettre, dans le secret du sanctuaire, à d'autres hommes qui, la transmettant à leur tour d'âge en age, la fissent ainsi parvenir à la postérité la plus reculée. Cette loi orale, que les Juifs modernes se flattent encore de posséder, se nomme Kabbale, d'un mot hébreu qui signifie ce qui est reçu, ce qui vient d'ailleurs, ce qui se passe de main en main, etc. Les livres les plus fameux qu'ils possèdent, tels que ceux du Zohar, le Bahir ; les Medrashim, les deux Gemares, qui composent le Thalmud, sont presque entièrement kabbalistiques. "


Répondre aux mensonges sur Moïse

Nous pouvons répondre que Moïse était si peu kabbaliste qu'il a combattu les faux dieux égyptiens et lutté contre les Mages égyptiens par la puissance de Jahvé. Les dix commandements, dictés par Dieu à Moïse sont l'antithèse de la morale kabbaliste qui enseigne que l'on peut aller au ciel isiaque (qui n'existe pas) en mentant, en volant, en assassinant, en trahissant, et en blasphémant. Le kabbaliste adore Satan. Moïse adore le vrai Dieu de l'Ancien Testament, Jahvé.


Les pharisiens hypocrites se réclamaient déjà de Moïse du temps de Jésus. Ils ont par exemple dit à l'aveugle-né, guéri par Jésus :
Toi, sois son disciple ; nous, nous sommes disciples de Moïse. Nous savons que Dieu a parlé à Moïse ; mais celui-ci, nous ne savons d’où il est. (Jean IX,28)
Jésus leur a répondu à ce sujet : Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi ? Et aucun de vous n’accomplit la loi. (Jean VII,19) Ne pensez pas que ce soit moi qui vous accuserai devant le Père ; celui qui vous accuse, c’est Moïse, en qui vous espérez. Car, si vous croyiez à Moïse, vous croiriez aussi en moi, puisque c’est de moi qu’il a écrit. Mais, si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? (Jean V, 45)



Une langue révélée par le démon ?


Fulcanelli présente un récit allégorique suggérant que cette langue a été révélée par le démon lui-même aux kabbalistes, ce qui est possible. Il dit que cette langue vient du grec. Cette affirmation ne vient pas contredire les affirmations précédentes car le grec descend du phénicien qui lui-même vient de l'égyptien et présente une similarité très forte avec l'hébreu. 

L'étude des quatre alphabets (égyptien, hébreu, phénicien et grec permet de retrouver des signes de la kabbale et de comprendre plusieurs de ses symboles-clés, employés dans la langue des oiseaux. 




Les correspondances des lettres de cette image ne correspondent pas toujours avec celles établies par Fabre d'Olivet. Dans le doute, il faut choisir Fabre d'Olivet, me semble-t-il, car c'est un des plus grands spécialistes de la langue des oiseaux. Voir le tableau de Fabre d'Olivet en écriture bleue, ci-dessous.


L'alphabet hébreu. Principes généraux. Le A et le M. Le sens symbolique des lettres de l'alphabet.

L'alphabet et l'écriture hébraïques se lisent de droite à gauche. 



Principes généraux

En kabbale, chaque lettre hébraïque symbolise soit le démon, considéré sous un certain aspect, soit le vrai Dieu. Certaines lettres sont des symboles sexuels. Même s'il y a des symboles sexuels, il est indispensable de connaître cette langue impure et tous ses symboles, pour démasquer les gnostiques. Il y a de nombreux livres de kabbale écrits sur le sujet, mais malheureusement, ils sont rédigés de telle façon que les non-initiés n'arrivent pas bien à comprendre. Cependant, peu à peu, par recoupements et en multipliant les supports, on arrive à décrypter le sens symbolique des lettres. 


La langue des oiseaux donne aux lettres françaises la même valeur que les kabbalistes hébreux donnent à leurs lettres hébraïques. Donc par exemple, quand on connaît la valeur du Aleph hébreu, on connaît la valeur du A en langue des oiseaux française. mais il faut faire attention que l'ordre des lettres hébraïques ne correspond pas toujours à l'ordre des lettres françaises. Fabre d'Olivet fait un tableau des correspondances, dans le tome 1 de son livre. Le voici :


Le Aleph, le A. 

Le aleph, première lettrecorrespond au A français et symbolise le plus souvent Jahvé, le principe et le commencement de toutes choses. Dans 70% des cas, c'est ce qu'il signifie. Cependant, le A est à double sens. Quand on veut signifier l'idée que le nouveau dieu est Lucifer, on peut à ce moment lui attribuer le A.


L'emploi des couleurs

L'emploi des couleurs est très important et complexe en langue des oiseaux imagée. Il aide le gnostique à comprendre le sens caché du mot ou à choisir entre plusieurs sens possibles, lors d'une confrontation à un symbole ambivalent. Par exemple, si j'écris Dieu ou Marie en bleu, le gnostique comprendra que je parle de Lucifer et d'Isis... Bien qu'en d'autres circonstances, on puisse attribuer le bleu à Jésus. 

Je ne maîtrise pas encore complètement les nuances de ces couleurs qui sont presque toutes d'usage ambivalent. Il y aura un article spécial sur le sujet plus tard.


Le M. 

Le M correspond à Isis-Lucifer, plus exactement à la matrice d'Isis, c'est-à-dire à son utérus. Isis est souvent représentée comme étant enceinte, dans la gnose. Enceinte d'Horus-Satan, le soi-disant futur remplaçant de Jahvé. La "grossesse" d'Isis est une utopie, bien évidemment. Lucifer n’accédera jamais à la divinité. Il n'y a aucun bébé en gestation, que ce soit physiquement ou spirituellement. Cependant de nombreux livres, clips, films et mêmes fausses apparitions fantasment sur cette grossesse imaginaire. Il faut donc connaître ce mythe. La signification du M est également indispensable pour aider à comprendre le symbolisme autour du culte gnostique. Il nous servira à démasquer des faits très graves. Cette lettre est l'une des plus employées par la gnose et l'une des plus importantes. 


Sens des autres lettres de l'alphabet


Certaines des lettres de l'alphabet, de même que le A, peuvent être employée à double sens, par exemple le C. Quand j'aurai terminé, j'écrirai un article spécial sur le sujet. Il importe donc de connaître le sens premier le plus usité symboliquement de chaque lettre et ensuite le sens second, plus rarement employé. En attendant voici une première indication précieuse, en langue des oiseaux, trouvée sur ce site et illustrée par une figure gnostique nommée le carré magique ou carré sator.(3) 



A la règle
B le passage
C le corps
D qui vient de
E le monde
F le feu
G aller chercher à l’intérieur, la curiosité
H la balance entre le haut et le bas
I l’unité, Dieu
J l’unité fixée, le regard vers le passé
K l’unité cassée
L le mouvement dirigé
M la création. La mère. Aimer
N le retournèrent. La Haine
O le corps et l’esprit
P la transmission. Le père
Q séparation du corps et de l’esprit
R le souffle. L’élément air
S le mouvement dans tous les sens
T les racines. L’élément terre
U une outre. L’action de se remplir
V,W rassemble en un point. La concentration
X l’axe. Toutes choses
Y la synthèse. Deux en un
Z le retournement de la matière

(Via l'alchimiste Patrick Burensteinas)


Les nombres, la gématrie
Les nombres inscrits sous les lettres, dans l'image de l'alphabet hébreu ci-dessus, représentent la valeur  des lettres en numérologie ésotérique kabbaliste (Gématrie). La gématrie sert aux kabbalistes pour prédire l'avenir, pour trouver son "chemin de vie" (chemin de mort en réalité), voir la volonté de Lucifer, interpréter les événements, parler  de façon symbolique, interpréter lFa Bible de façon fausse et diabolique. Il y a des nombres symbolisant Jésus, d'autres symbolisant Lucifer, Isis, des nombres symbolisant des blasphèmes ou des sacrilèges sur Jésus-Hostie. 



Mise en garde  

La Gématrie est une science de divination satanique dangereuse. On peut l'étudier pour démasquer les symboles de l'ennemi mais on ne peut jamais la pratiquer soi-même, pour connaître soi-disant la volonté de Dieu, son destin ou d'autres choses. Si on le fait, on se fera tromper par le démon. C'est un péché grave, au même titre que d'aller voir une voyante. Notre destin et notre vocation ne sont pas dans la lecture de symboles inventés par le démon et disposés parfois par lui sur notre chemin pour nous induire en erreur. Notre avenir et notre salut sont dans l'accomplissement des commandements que Jésus nous a donnés par Moïse et les apôtres.



Le français et la langue des oiseaux



Aux dires des rabbins kabbalistes actuels, le français est celle des langues modernes qui se prête la mieux à la langue des oiseaux, en raison d'une parenté étroite avec l'hébreu, paraît-il. Le peu que je connais de l'hébreu et de la langue des oiseaux me l'a confirmé.

Pourquoi le terme langue des oiseaux ?


J'ai lu la première fois cette expression chez René Guénon, dans son livre Symboles de la Science sacrée, téléchargeable sur ce lien (4). Le chapitre VII de ce livre est intitulé la langue des oiseaux

René Guénon écrit, p. 39 :


"Il est souvent question, dans diverses traditions, d’un langage mystérieux appelé « langue des oiseaux » : désignation évidemment symbolique, car l’importance même qui est attribuée à la connaissance de ce langage, comme prérogative d’une haute initiation, ne permet pas de la prendre littéralement. [...] C’est ainsi qu’on lit dans le Qorân : « Et Salomon fut l’héritier de David ; et il dit : O hommes ! nous avons été instruit du langage des oiseaux (ullimna mantiqat-tayri) et comblé de toutes choses… » (5) (XXVII, 15.)"

René Guénon poursuit :

"Ailleurs, on voit des héros vainqueurs du dragon, comme Siegfried dans la légende nordique, comprendre aussitôt le langage des oiseaux ; et ceci permet d’interpréter aisément le symbolisme dont il s’agit. En effet, la victoire sur le dragon [ndlr : Jahvé est le dragon chez Guénon] a pour conséquence immédiate la conquête de l’immortalité, figurée par quelque objet dont ce dragon défendait l’approche ; et cette conquête de l’immortalité implique essentiellement la réintégration au centre de l’état humain, c’est-à-dire au point où s’établit la communication avec les états supérieurs de l’être. C’est cette communication qui est représentée par la compréhension du langage des oiseaux ; et, en fait, les oiseaux sont pris fréquemment comme symbole des anges, c’est-à-dire précisément des états supérieurs."

Commentaire :
Les kabbalistes appellent très souvent le vrai Dieu "dragon". Quand un gnostique parle des "anges", il ne s'agit pas des bons anges mais des démons qu'il considère comme bons. René Guénon nomme la "langue des oiseaux" "langue angélique", page 41 du même livre, en référence aux démons qu'il nomme "anges". Dans le même chapitre il parle du serpent à plumes ou serpent-oiseau  Quetzalcohuatl, qui est un symbole du bien pour lui. 


Représentation du "gentil" Quetzacoatl 
dans le codex Telleriano-Remensis, XVIe siècle.

La gnose et les chrétiens 
n'ont pas la même conception de la bonté.


Autres noms pour nommer la langue des oiseaux

La langue des oiseaux est également nommée langue des Dieux, Langue sacrée, langue diplomatique, Cabale euphonique, phonétique, solaire, hermétique, langue des Cabaliers, Chevaliers, de Pégase, Gaie science, le Lanternois, la Langue farcie, la « Langue grecque réservée » (Troubadour Peire Cardenal). (2)

Baudouin Burger l'appelle "langue adamique", "langue des origines" dans son livre la langue des oiseaux : (à la recherche du sens perdu des mots)



L'oiseau Phénix-Satan

Fulcanelli, p.53 des Demeures Philosophales cite un auteur kabbaliste nommé De Cyrano de Bergerac, dans son oeuvre L’Autre Monde. Histoire des Oiseaux. Il affirme que ce "grand philosophe possédait admirablement" le "langage des oiseaux" et cite un récit allégorique de cet auteur :
« Je commençois de m’endormir à l’ombre, dit-il, lorsque j’aperçus en l’air un oiseau merveilleux qui planoit sur ma tête [...] L'oiseau se met à parler et dit :
"C’est moi que parmi vous on appelle Phénix. [...] Le Phénix est hermaphrodite [...] « Le Cesar des Oyseaux est le miracle de la nature, [...][le] miracle des Oyseaux et du monde.» 

Commentaire :
Le phénix est un symbole du démon utilisé en kabbale et en franc-maçonnerie. Chouette, phénix etc., de très nombreux oiseaux symbolisent le démon.



Le phénix est utilisé comme emblème de plusieurs loges :




"Perit ut vivat" "Il meurt pour qu'il vive"


Le phénix est Horus-Lucifer censé ressusciter à la place d'Osiris N, si j'ai bien compris. Osiris semble être un nom ambivalent, en langue des oiseaux. 



De même qu'un oiseau ayant le pouvoir de réssusciter n'existe pas, de même Lucifer est en enfer et il le restera. La gnose ne cesse de se bercer de symboles qui ne correspondent pas à la réalité.



Sous le phénix de cette loge, il y a marqué "Fiat Lux" Que la lumière soit. C'est-à-dire "que la lumière luciférienne soit." Cette citation est un des exemples montrant comment la gnose s'approprie la Bible en en travestissant le sens. 



La langue des oiseaux fonctionne par assonance

"La langue des oiseaux est un idiome phonétique basé uniquement sur l’assonance. On y tient aucun compte de l’orthographe, dont la rigueur même sert de frein aux esprits curieux et rend inacceptable toute spéculation réalisée en dehors des règles de la grammaire" (Demeures philosophales, p.22).



La langue des Oiseaux fonctionne également par symboles, par mots inversés (verlan). Richard Khaitzine nous dit que l'argot est de la langue des oiseaux. Donc il faut acheter un dictionnaire d'argot pour avoir certaines explications. Il nomme de nombreux auteurs utilisant la langue des oiseaux, par exemple Villon, Rabelais, Gaston Leroux, Maurice Leblanc (inventeur d'Arsène Lupin). 





Baudouin Burger nous dit que Raymond Devos et Fulcanelli parlent en langue des oiseaux. On peut lire certaines pages de son livre sur ce lien.



Introduction de ce livre avec la mention de Raymond Devos

Bibliographie 
J'ai pris cette bibliographie sur le site en lien, note 2. Tous les livres sont rédigés en langue des Oiseaux pour expliquer cette langue donc cette bibliographie est très difficile d'accès au début pour quelqu'un qui ne connaît rien sur le sujet. Je n'ai pas lu tous ces livres. Certains peuvent contenir des images blasphématoires, plus ou moins explicites. 

E. Canseliet : Alchimie, Ed. J-J Pauvert, 1964
J. Canteins : la Vie des lettres (tradition cachée en Israël et en Islam), Albin Michel, 1981.
A. Coia-Gatie : la Chevalerie errante, Ed. table d'Emeraude 1992
P. Dujols : la Chevalerie amoureuse, Troubadours, Félibres et Rose-croix, Ed. Table d'Emeraude, 1991
Enel : la Langue sacrée, Ed. Maisonneuve et Larose, 1968.
Fabre d'Olivet : La Langue hébraïque restituée, L'Âge d'homme, 1975)
Fulcanelli : Les Demeures philosophales, le Mystère des Cathédrales, Ed. J-J Pauvert, 1964
Grasset d'Orcet (1828-1900): Matériaux cryptographiques; ss nom d'éd., 1979
J. Haab : l'Alphabet des Dieux, Ed. Textes essentiels, 1979
L.Herrmann : L'Utopien et le Lanternois (Les pseudonymes et les Cryptogrammes français de Thomas More et François Rabelais), Nizet, 1981
P. Malvezin : Dictionnaire des racines celtiques, Ed. Soc. philologique, 1903
R. Mazelier: Chronogrammes et Cabale chez les Troubadours et l'Archiprêtre de Hita, Ed. de Poliphile, Ferrières, 1987
Y. Monin (Emmanuel) : - Hiéroglyphes français et Langue des Oiseaux, Ed. le Point d'Eau, 1982; avec Bibliographie
- Le Traité de réintégration des structures de l'Existence (commentaire de Hiéroglyphie, de langue des oiseaux et de grammaire), Auto éd., 1993
R. Palaysi : Mystères et secrets de l'alphabet, Ed. Nizet ,1956
G. de Sorval : Initiation chevaleresque et Initiation royale, Ed. Dervy, 1985
I. Schwaller de Lubicz : Her-Bak (passim), Flammarion.


Conclusion
J'ai fait cet article sur la langue des oiseaux car nous allons devoir étudier dans quelque temps des documents rédigés en langue des oiseaux. Si mes lecteurs non gnostiques veulent l'étudier, qu'ils prennent garde à ne pas tomber dans l'impureté. Il faut veiller à garder une intention pure en le faisant. Il y a aussi le danger de s'accoutumer peu à peu aux blasphèmes et de s'attiédir. Les gnostiques sont souvent de très bons humoristes et ils manient cette arme de façon redoutable. Par le rire et le ridicule, ils arrivent à retourner leurs lecteurs en faveur du démon, contre Jésus. Des millions de personnes sont en train de se diriger vers l'enfer en riant tous les jours de nouveaux blasphèmes.

Il faut faire des actes de réparation et d'amour envers Jésus, pour compenser les blasphèmes et obtenir la grâce de la conversion du plus possible de gnostiques, victimes de leur éducation et des mauvais exemples.


Note :

(1) Sur Les Demeures philosophales (voir cet article)
(2) http://langue.des.oiseaux.free.fr/ (image pouvant choquer en page de garde.) L'imagerie de la kabbale est impure.

(3)  carré magique ou carré sator. wikipédia nous apprend que cet agencement de lettres ésotérique est sculpté "sur le mur de la cathédrale de Sienne", "dans une inscription en marbre à l'abbaye de San Pietro ad Oratorium près de Capestrano en Italie" et que "à l'abbaye de Valvisciolo, également en Italie, les lettres forment cinq anneaux concentriques, chacun divisé en cinq secteurs." On voit également le carré sator sur le mur de St Pierre ad oratorium (XIIIe) et en d'autres lieux sacrés, ce qui est un signe supplémentaire de la généralisation de l'infiltration gnostique dans l'Eglise dès le Moyen Âge. Sur l'infiltration gnostique au Moyen Âge voir cet article.

(4) Remarque importante sur René Guénon :
Si l'on veut être bon en gnose, il faut se procurer tous les livres de René Guénon, particulièrement tous ceux qui touchent au symbolisme, surtout Symboles de la Science sacrée (lien de téléchargement gratuit dans le titre). Vous pouvez également télécharger le symbolisme de la croix de Guénon. Ce sataniste érudit du XXème siècle, parmi les plus élevés  dans la franc-maçonnerie, membre éminent de multiples organisations ésotériques, est la référence la plus fiable et la plus respectée en gnose.

 A l'inverse d'Anton Lavey, fondateur de l'Eglise de Satan, qui ne cache pas sa haine des chrétiens, Guénon a les manières et le ton d'un gentleman distingué et lettré. Mais il ne faut pas s'y laisser prendre. Cet homme, prisé par de nombreux chrétiens, était redoutable. Il a fini sa vie dans l'ésotérisme musulman gnostique, le soufisme.  

Voici ce que dit un site pro Guénon :  Abd al-Wahid Yahya (nouveau nom de René Guénon devenu musulman) mort en Egypte, musulman orthodoxe a toute sa vie œuvré à la diffusion des notions essentielles à la compréhension de l’Islam par des occidentaux et accessoirement par des orientaux oublieux de leur religion. Il a traduit, digéré, utilisé le Qôran , le Hadith (ensemble des dires et gestes du Prophète. psl) et la Sirâ (Vie du Prophète) pour chacune des idées exprimées dans ses ouvrages, études ou missives, nous familiarisant ainsi aux subtilités sublimes et à l’approche d’une forme différente de notre propre tradition (...) René Guénon, wali (saint) pour les musulmans, ayant suivi l’exemple du Prophète et vécu le Qôran (...). 

(5) L'Islam a des liens étroits avec la kabbale. Cette mention de la langue des Oiseaux par le Coran en est une des preuves. L'attachement de René Guénon au soufisme en est une autre.