vendredi 19 août 2016

Lettre n°1 de Blanchette à Francis - 19 août 2016



Cette série d'articles répondra à certaines objections ou attitudes gnostiques, sous forme de lettre.

Blanchette est un terme de langue symbolique. Suivant le contexte où il est utilisé, ce nom symbolise, chez les gnostiques, soit Jésus, soit les vrais chrétiens qui aiment Jésus et ne sont pas gnostiques. Dans cette série de lettres, Blanchette symbolisera une chrétienne qui n'est pas gnostique.

Cette lettre, baptisée initialement le 19 août 2016 Lettre n°1 de Blanchette à Sam a été rebaptisée le 4 septembre 2016 Lettre n°1 de Blanchette à Francis car je me suis aperçue que j'avais fait une erreur concernant l'interprétation du prénom Sam en langue symbolique. (voir article rectificatif). J'expliquerai ce que je sais de la symbolique de ce prénom et de beaucoup d'autres prénoms quand je publierai mon étude.  

Je parlerai peut-être parfois en langue symbolique dans ces lettres, quand je voudrai aborder avec les gnostiques des choses que je ne veux pas révéler encore explicitement, tant qu'elles n'ont pas été prouvées par mon étude. Dans ce cas, je signalerai au début de la lettre que je parle en langue symbolique. 



Vendredi 19 août 2016


           Cher Francis,       

         
        Dans tes blasphèmes à propos de Jésus, tu le traites souvent d'imbécile ou de masochiste parce qu'il a voulu sauver les hommes en souffrant sur la croix alors qu'il n'aurait eu qu'un mot à dire pour les racheter sans souffrir. Tu dis également parfois que Dieu le Père est un sadique d'avoir exigé de son Fils qu'il meure ainsi alors qu'il aurait pu décider que son Fils nous sauve de façon non douloureuse.

         Je vais essayer de te répondre. Si Jésus a voulu tant souffrir alors qu'il aurait pu faire autrement, c'est uniquement pour provoquer davantage l'amour des hommes. Mais pourquoi Jésus a-t-il voulu provoquer notre amour ? Parce qu'il en a besoin ? Non, il n'en a pas besoin. En tant que Dieu, le Fils était parfaitement heureux avec le Père et le Saint Esprit dans la vie trinitaire. Dieu se suffit parfaitement à lui-même. 

        Possédant déjà un bonheur infini, la Trinité Sainte n'avait pas besoin de nous pour être davantage heureuse. Il n'est pas possible d'augmenter le bonheur de Dieu, sinon cela signifierait que le bonheur de Dieu n'est pas infini et si son bonheur n'est pas infini, c'est qu'il lui manque quelque chose et qu'il n'est pas l'Être par lui-même, qu'il n'est pas Dieu. Donc Dieu possède par nature un bonheur infini.

        Si donc la Trinité Sainte n'avait pas besoin de nous pour augmenter son bonheur et si nous ne pouvons pas augmenter son bonheur, nous devons en conclure que si elle a voulu provoquer notre amour, c'est uniquement pour notre avantage. 

       Quel avantage cela nous donne-t-il d'aimer Dieu ? Cela nous donne la possibilité d'aller au ciel avec lui, en récompense de l'amour que nous lui portons. Plus notre amour pour lui est parfait, plus nous détestons le péché et nous vivons selon les règles qu'il nous a fixées et par conséquent plus notre place au ciel sera belle. 


        Si Jésus a voulu tant souffrir, c'est donc uniquement par amour pour nous, pour faire aller davantage d'hommes au ciel en provoquant leur obéissance à ses commandements par l'amour de reconnaissance. Si Dieu le Père a voulu que son Fils, qu'il aime de façon infinie, souffre autant, ce n'est par plaisir de le faire souffrir mais pour sauver davantage d'âmes qui iront un jour s'unir à la Sainte Trinité.

        Francis, est-ce que tu réalises que tu es aimé de Dieu ? Est-ce que tu réalises que l'amour de Dieu pour toi est immense ? Réalises-tu qu'il a voulu être torturé pour te donner davantage de chances de voir la vérité sur son amour et ainsi davantage de chances de te sauver, de te permettre d'éviter l'enfer et d'accéder au bonheur infini, déifié. 

       Francis, comment réponds-tu à son amour ? Tu insultes Jésus, la Sainte Trinité. Tu cherches à submerger Dieu par ton impureté et tes blasphèmes. Tu le méprises, tu le hais.  
       
       Tu vois, Francis, je ne pourrai jamais adhérer à ta gnose car ton ingratitude me scandalise profondément. Je ne pourrai jamais admirer un homme qui souhaite torturer un Dieu qui a voulu souffrir pour lui ouvrir le ciel. La gnose est profondément méprisable car elle enseigne l'ingratitude et le blasphème en réponse à l'amour de Jésus. 

        Il est déjà choquant de voir un homme qui fait souffrir un autre homme qui ne lui a rien fait. Il est encore plus choquant de voir un homme qui fait souffrir un homme qui a été son bienfaiteur. Mais voir un homme désirer faire souffrir un Dieu qui l'aime au point d'avoir voulu être torturé pour lui, afin de lui donner plus sûrement la participation à la vie divine, c'est vraiment répugnant, monstrueux. 

         Francis, le démon t'avilit de plusieurs manières et l'une de ces manières s'appelle l'ingratitude. Je prie Jésus de te pardonner. Je lui dis souvent que tu as beaucoup de circonstances atténuantes, que tu as été conditionné par les mensonges de la gnose dès ton enfance, que tu es victime de ta mauvaise éducation.  Je le supplie tous les jours de t'éclairer sur les mensonges du démon qui te trompe. 

         J'ai écrit cette lettre pour essayer de te faire sentir l'amour de Jésus pour toi et comment le démon t'avilit par l'ingratitude... Tu objectes que si tu es ingrat, c'est par nécessité, parce que tu as trouvé un meilleur plan de salut que celui que Dieu avait pour nous et que pour réaliser ce plan, il faut affaiblir Dieu par beaucoup de sacrilèges et de blasphèmes... Francis, franchement, tu crois vraiment qu'il est possible d'être plus intelligent que le Créateur du monde ? Tu crois sincèrement qu'il est possible d'être un jour plus puissant et plus intelligent que Dieu ? Tu raisonnes contre toutes les règles de la philosophie et du bon sens.

        Je te dis à bientôt. Je prie pour toi, Francis. J'aimerais bien être un jour avec toi au ciel pour que nous adorions la Sainte Trinité ensemble, dans un bonheur infini. C'est pour cela que vais t'écrire d'autres lettres car je voudrais que tu t'aperçoives qu'on t'a menti et que tu es victime d'un plan diabolique dont le but est de t'emmener en enfer.


Blanchette.