samedi 18 juin 2016

Saint Paul n'était pas gnostique. Les apôtres n'étaient pas gnostiques.



Il est possible que l'auréole rouge ait une certaine signification pour la gnose car elle est utilisée dans le tarot. S'il y a une signification, je ne la connais pas. Je n'ai pas voulu donner une quelconque signification occulte à cette image en la choisissant. Dans l'Église catholique, l'auréole rouge signifie le martyre.


Certains gnostiques semblent croire que saint Paul était gnostique. Il ne l'était pas en réalité. Sa doctrine ne l'est pas. Elle a été approuvée par saint Pierre. Le premier pape met en garde contre certaines interprétations gnostiques de saint Paul :
II Pierre III, 15-17 :
Et dans la longue patience de Notre Seigneur, reconnaissez votre salut, ainsi que notre bien-aimé frère Paul vous l’a écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses ; lettres dans lesquelles il y a certains passages difficiles à comprendre, dont les hommes ignorants et mal affermis tordent le sens aussi bien que le sens des autres Écritures, pour leur propre ruine. Vous donc, frères, étant prévenus, soyez sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’erreur de ces insensés, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté. 

Jésus, dans l'Apocalypse, dit en parlant de la première des Églises de l'Apocalypse, l'Église d'Éphèse (Apoc. II, 1-3):


Ecris à l’ange de l’Eglise d’Ephèse : Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, et qui marche au milieu des sept chandeliers d’or : Je connais tes œuvres, et ton travail, et ta patience ; et je sais que tu ne peux pas supporter les méchants, et que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres, et ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ; et que tu as de la patience, et que tu as souffert pour mon nom, et que tu ne t’es point lassé.


Dans cette Église, correspondant aux temps apostoliques, Jésus félicite donc les premiers apôtres et les premiers chrétiens pour avoir bien identifié les faux apôtres (gnostiques) tels que Simon le Magicien par exemple. Si saint Paul avait été gnostique et était passé inaperçu des apôtres et particulièrement de saint Pierre, Jésus n'aurait pas félicité l'Église d'Éphèse pour avoir su identifier les faux apôtres. L'Apocalypse est donc un témoignage clair en faveur de l'orthodoxie de saint Paul.

Certains gnostiques de mauvaise foi ou peu avancés dans la gnose disent que l'Apocalypse est un livre gnostique, écrit par saint Jean, un gnostique. Ils nous répondront donc qu'il est normal que saint Paul soit loué par l'Apocalypse. 

Dans ce cas, cela signifierait que tous les apôtres seraient devenus gnostiques, puisque tous sont félicités par Jésus dans l'Église d'Éphèse. Un courant de la gnose, pour gnostiques débutants, dit que oui, tous les apôtres étaient gnostiques. Un autre courant, également pour débutants, distingue l'Eglise gnostique dite de saint Jean de l'Eglise non-gnostique dite de saint Pierre. Nous y répondrons plus tard. Tout cela est facilement réfutable. 

La vérité est qu'aucun des apôtres n'était gnostique et que saint Paul ne l'était pas non plus. Le fait que la gnose se sente le besoin d'affirmer de façon si répandue de tels mensonges est un indice fort d'un problème dans sa doctrine. Pourquoi a-t-elle tellement besoin de déguiser sa pensée et de se réclamer des saints apôtres ? Pourquoi ne se réclame-t-elle pas directement d'Isis et de ses sorciers ? Parce que cela ferait fuir les gens de bonne volonté. La gnose se présente donc d'abord auréolée de la sainteté de ses ennemis pour ensuite dire, une fois que les gens sont bien accrochés : en fait, ce sont nos ennemis

Comment les gnostiques peuvent faire confiance à une religion qui emploie de tels procédés ? Je ne sais pas. Si dans les affaires, vous deviez traiter avec une entreprise employant de telles méthodes, vous fuiriez. Cette entreprise malhonnête pourrait être attaquée en justice. La confiance des gnostiques envers des personnes qui emploient de telles tactiques est aberrante. La confiance des gnostiques envers les démons qui ont besoin de s'auréoler de la sainteté de Jésus ou de la sainte Vierge est également aberrante. C'est un exemple de l'obscurcissement de l'intelligence et de la bêtise gnostique dont nous parlions hier. Il ne sert à rien d'avoir un quotient intellectuel de 180 si l'on fait confiance au premier menteur venu, qu'il soit démon ou humain. Ce n'est pas parce qu'on est dans le domaine surnaturel qu'il faut accepter des aberrations qu'on n'accepterait jamais dans la vie de tous les jours.