mardi 28 février 2017

L'alchimie ou le culte gnostique sacrilège : Description des différents rites kabbalistes. Définition de mercure double - mercure philosophique - mercure simple - mercure commun - quintessence et éther : ce sont des symboles du culte gnostique sacrilège. Définition de l'antimoine, plomb, matière grave, soufre blanc.

Bas relief de la cathédrale ND de Paris. Ce médaillon représente l'alchimie.

Article remanié le 12/03/2017.

L'alchimie est un nom de langue des oiseaux kabbaliste pour désigner le culte gnostique sacrilège. Elle est née en France dans les monastères au début du Moyen âge. Elle vient de la kabbale juive qui a décidé d'infiltrer et de détruire l'Eglise. J'ai trouvé dans les manuscrits chrétiens des traces d'ésotérisme dès le IVe siècle. Plusieurs traités d'alchimie furent écrits au Moyen Âge par des moines. Cela correspond avec ce que Jésus enseigne dans l'Apocalypse, concernant l'Eglise de Pergame, contaminée par les gnostiques qu'il appelle Nicolaïtes (voir lien, lien). 

Cet article va étudier progressivement tous les différents rites kabbalistes alchimiques. Une fois qu'ils seront étudiés, ces rites seront réfutés car c'est à cause d'eux que le monde va être puni et que les gens blasphèment et vont en enfer. 

Il existe deux rites anciens, toujours en vigueur actuellement, et quatre rites modernes, inventés autour de 1970, concurrençant les deux rites anciens. Ces deux rites anciens et ces quatre rites modernes comportent de nombreuses variantes mais elles sont sans incidences sur le fond, donc nous ne les étudierons pas.

I - Les deux rites anciens de la kabbale, du IVe siècle à nos jours : la voie sèche et la voie humide.

A l'époque à laquelle les demeures philosophales de Fulcanelli ont été rédigées (1930), seuls les deux rites alchimiques de la voie sèche et de la voie humide existaient chez les kabbalistes (avec cependant des différences légères suivant les régions ou les coutumes, différences dont nous ne tiendrons pas compte car elles sont insignifiantes). Fulcanelli décrit uniquement ces deux rites. 


A. Le rite dit de la voie sèche

La voie sèche alchimique est probablement un nom code de langue des oiseaux pour désigner la messe noire, mais je n'en suis pas certaine pour le moment. On peut consulter ce que Fulcanelli dit de la voie sèche dans les demeures philosophales : taper ctrl+F et voie sèche dans la petite fenêtre qui s'ouvre en haut de l'écran

Cette voie est décrite par Fulcanelli comme étant ultra-secrète, très dangereuse, rapide, très efficace et accessible à ceux qui ont peu de moyens. 

Elle correspond aux 11 premiers arcanes majeurs du tarot, enseigne Oswald Wirth dans le tarot des imagiers du Moyen-Âge. J'en écrirai davantage quand j'aurai étudié le tarot. Je n'ai pas trouvé d'écrits sur la voie sèche en tant que voie sèche, mis à part Fulcanelli et Oswald Wirth. C'est une voie très secrète.  Par contre il existe des écrits sur les messes noires, présentées en tant que messes noires. J'en parlerai plus tard. 



Fulcanelli ne parle pas beaucoup de la voie sèche, dans les demeures philosophales. Il étudie principalement la voie humide. Oswald Wirth est discret lui aussi. Ces deux auteurs parlent de façon très cryptée, au sujet de la voie sèche, surtout Oswald Wirth.


Si j'ai bien compris et que le rite de la voie sèche est celui de la messe noire, il augmente ces dernières années. Les gens en parlent en langue des oiseaux et certaines publicités s'en vantent de façon symbolique. Nous en étudierons certaines plus tard. Globalement, la tendance des médias, des livres et des films est de promouvoir la messe noire, en langue symbolique. Elle est présentée au peuple comme le seul moyen de "s'en sortir", c'est-à-dire le seul moyen de vaincre Dieu et de supprimer l'enfer pour les démons et les pécheurs.



Récompenser les criminels et punir les bons



Il est présenté qu'à la fin du monde, Jésus et les bons chrétiens iront en enfer, grâce au culte gnostique. Depuis plusieurs siècles, la kabbale et ses faux pasteurs terrorisent les fidèles qui seraient tentés de les abandonner pour rejoindre Jésus, en les menaçant de l'enfer s'ils deviennent bons. C'est un mensonge démoniaque, absurde, non fondé, pour communiquer aux gens la peur de faire le bien. Certaines fausses révélations isiaques (apparitions soi-disant mariales) affirment ce mensonge en langue des oiseaux. Elles seront dénoncées dès que possible.

B. Le rite dit de la voie humide

1. Généralités

Ce rite consiste à opérer une double consécration : l'une divine : il s'agit de Jésus. L'autre isiaque satanique, il s'agit de Satan-Isis. Une fois ces deux consécrations opposées effectuées, l'alchimiste mélange les deux substances : l'hostie consacrée et la substance démoniaque, de façon à unir Jésus au démon. Il pense diminuer la puissance de la Trinité chrétienne de cette manière, car il croit que le démon a le pouvoir d'affaiblir Jésus s'il s'unit à lui substantiellement, ce qui est faux.

Le rite de la voie humide a commencé vers le 4e siècle, me semble-t-il. D'abord minoritaire dans les premiers siècles du Moyen-Âge, il est devenu progressivement majoritaire puis omniprésent dans tous les pays chrétiens. 

Les deux rites de la voie sèche et de la voie humide sont représentés de façon symbolique par l'arbre de vie kabbaliste et ses sephiroth (sephiroth = sphères, en hébreu), nous apprend Oswald Wirth, dans le tarot des imagiers du Moyen Âge.





Le rite ancien dit de la voie humide continue actuellement mais il est concurrencé par de nouveaux rites introduits autour de 1970, rites que nous étudierons en partie II.



2. L'hostie consacrée, élément indispensable du culte gnostique de la voie sèche et de la voie humide.  

Fulcanelli insiste, dans les demeures philosophales en disant qu'il est indispensable d'avoir une hostie consacrée pour que l'alchimie soit efficace. En langue des oiseaux alchimique, l'hostie consacrée est nommée de divers noms : plomb, matière grave, terre, antimoine (antimoine vient de âne-timon, terme blasphématoire assimilant Jésus à un âne - cf. Fulcanelli p. 78). Il y a bien d'autres termes pour désigner l'hostie. L'hostie consacrée est assimilée au soleil, par allusion au dieu égyptien Rê-Soleil qui symbolise Jésus ou son Père. C'est Hokmah-Jésus incarné en Hod. 

Il faut se méfier qu'en alchimie, il y a de nombreux mots ambivalents, pour brouiller les pistes. Fulcanelli le dit. Le mot terre est ambivalent et désigne parfois Isis. L'air est ambivalent. Il y a également plusieurs soufres. D'autres mots sont ambivalents.


3. La substance isiaque nommée mercure simple, mercure commun, eau vive.

Cette substance est présente uniquement dans la voie humide alchimique, me semble-t-il. Dans la messe noire, elle est remplacée par une femme. Je ne crois pas qu'il y ait de double consécration dans la messe noire. Je vérifierai plus tard. La substance isiaque de la voie humide alchimique est une substance matérielle dans laquelle l'alchimiste a demandé au diable de venir, imitant ainsi la consécration de l'hostie, de façon inversée. 

Le démon peut infester des objets s'il le veut donc il me semble qu'il est en effet peut-être possible d'obtenir une substance démoniaque matérielle. Je n'en suis pas certaine cependant. Je ne sais pas avec certitude si cette "consécration satanique" est effective et je ne suis pas sûre à 100% qu'une présence démoniaque réelle ait lieu. Ce qui est certain, c'est que la kabbale mondiale et les kabbalistes "chrétiens" théologiens y croient sincèrement et adorent cette substance isiaque comme une divinité. Ils l'appellent Dieu. Mais comme par ailleurs ils font d'autres erreurs, bien qu'ils soient très savants, il est peut-être possible qu'ils se trompent et que la consécration démoniaque soit inefficace. Je suis à 50%-50% de probabilité pour le moment. 


Il est possible de savoir si cette consécration satanique a lieu en étudiant s'il y a eu des prodiges autour de cette substance isiaque, ce que je n'ai pas encore eu bien le temps de faire pour le moment et ce qui est délicat, car je manque de vocabulaire pour décrypter les récits qui sont faits à ce sujet. S'il y a eu des prodiges, ils sont rares.


Cette substance isiaque satanique matérielle est le démon Binah-Isis matérialisée en Netzah-Vénus (si cette consécration isiaque est efficace, ce dont je ne suis pas sûre). Fulcanelli l'appelle mercure simple, mercure commun, eau vive et dissolvante, p.75 des demeures philosophales. L'eau vive est le symbole d'Isis, associée aux mots eau et vie en langue des oiseaux. 

Cette substance  est souvent symbolisée par des images contenant des symboles pornographiques féminins. Les vêtements de l'alchimiste contiennent parfois également des symboles pornographiques. Ce culte rejoint les cultes à mystères des temps païens, qui n'ont jamais été interrompus et qui connaissent un regain actuellement. Dans la substance isiaque on vénère le sexe féminin et dans l'hostie consacrée, le phallus sacré que l'on offre à la déesse satanique, Cybèle-Isis-Satan. Il y a donc également des images, soit à symboles pornographiques, soit directement pornographiques, insultant Jésus, diffusées par les pasteurs et les fidèles de la kabbale dite "chrétienne".


Pornographie de la kabbale dite "chrétienne, en réalité satanique. Danger de pédophilie.

La kabbale dite "chrétienne", qui prêche officiellement la pureté, n'est en effet pas en reste, côté pornographie, tant en paroles qu'en images et en actes. Je donnerai de multiples exemples dans mon étude finale, quand je nommerai les coupables. Les pasteurs gnostiques dits "chrétiens", ayant infiltré l'Église de Jésus, donnent le mauvais exemple au monde entier, initié aux symboles. Ils sont aussi dangereux que répugnants et hypocrites. IIs savent à merveille simuler l'humilité et la sainteté. Ce sont en réalité des sépulcres blanchis et ils sont très nombreux. 

Je conseille vivement aux parents catholiques de tous bords et de toutes tendances de faire en sorte que leurs enfants rentrent tous les soirs de l'année à la maison, sans exception, car un grand nombre de ces pasteurs sont des loups féroces et ils agissent de plus en plus impunément et audacieusement. En cas de procès, ils sont parfois protégés par des juges qui sont complices. Ils sont également protégés par de faux témoignages de leurs fidèles kabbalistes, qui n'hésitent pas à calomnier ou à mentir effrontément, si les pasteurs de cette secte le leur demandent. Je donnerai des exemples dans mon étude.


4. L'oeuvre au noir ou castration symbolique du culte de Cybèle : la lettre L, l'arcane XII du pendu du tarot et la sephira Malkout.


Une fois la double consécration effectuée, l'une divine, l'autre démoniaque, l'alchimiste kabbaliste prend un morceau d'hostie pour le mettre dans la substance cybélienne-isiaque. Le moment où l'hostie est brisée est assimilé par la gnose à la castration symbolique de Jésus. Jésus est comparé à Attis, castré par Cybèle-Isis-Satan, sa "mère" et son "amante", comme dans le mythe. En réalité, Satan-Isis hait Jésus.

Jésus est comparé à un pendu car la parcelle d'hostie est suspendue un instant au-dessus du vide d'avant d'être mise en Isis-Cybèle.

La lettre L (Lamed en hébreu) symbolise le pendu car le verbe Lamad signifie enseigner, dompter, dresser et les pasteurs gnostiques kabbalistes croient pouvoir éduquer Dieu, lui donner une bonne leçon, le dompter. L'orgueil de la kabbale est immense bien qu'il se masque sous une apparence d'humilité. 

Dans le symbolisme gnostique, Jésus est très souvent comparé à un petit garçon, un élève allant à l'école, plus ou moins martyrisé par sa maîtresse, symbolisant Isis. (ex : le petit garçon à cheveux blonds et longs nommé Riad, dans l'arabe du futur de Riad Sattouf.) 



Jésus est également comparé à un animal de cirque que l'on dresse (ex : l'âne Pom, dans Pom et Teddy). Une pomme est le symbole de Jésus (cf. article yin yang et golem. Un autre article suivra, sur le symbolisme de la pomme.)



Dans cette image blasphématoire de l'alphabet enchanté, le L est associé à l'idée de blessure, de coupure. Il symbolise la castration. Cet alphabet a été rédigé en lien avec les arcanes du tarot kabbaliste.

J'ai vu un dessin animé dans lequel une petite fille s'excusait auprès d'un arbre d'avoir gravé dans son écorce un L. C'est toujours le même symbole. Jésus est l'arbre de vie, en langue des oiseaux.

La sephira Malkout, représentant la castration et l'oeuvre au noir  est parfois représentée, par terre, entre les jambes de l'Adam Kadmon (Jésus), comme un ballon (ex : image de l'article sur l'Adam Kadmon).


Or le ballon est un symbole phallique de Jésus et vient de Baal, nom d'un démon que les kabbalistes comparent à Jahvé, pour l'injurier, alors qu'en réalité, ce sont eux qui adorent Baal-Satan. Un article suivra, sur le symbole du ballon.




5. L'oeuvre au blanc ou union sacrilège de Jésus avec le diable : le mercure double ou mercure philosophique


Le rôle sacrilège de l'alchimiste est d'unir le soleil à la lune, c'est-à-dire d'unir Jésus (assimilé au dieu soleil Rê ou Râ) à Isis-lune. Cette union est appelée mercure philosophique ou mercure double par Fulcanelli. C'est Jesod ou Yesod. Il semblerait que ce soient les 4 cartes du 9 qui correspondent à yesod, dans le tarot (à vérifier). Je ne connais pas encore leur symbolisme. 



Fulcanelli prend soin de distinguer le mercure double du mercure simple, nommé également mercure commun et étant uniquement le diable Vénus-Isis-Satan-Netzah. Dans le mercure double de Jesod, il y a à la fois Jésus (hostie consacrée - Hod) et la substance isiaque satanique (Netzah. Je ne préfère pas l'appeler clairement par son vrai nom pour le moment mais vous avez un indice dans l'article sur Notre-Dame).


L'hostie consacrée mise dans le mercure simple isiaque s'appelle soufre blanc, en alchimie. La présence réelle de Jésus est encore effective, quand on parle du souffre banc. Richard Khaitzine enseigne dans son premier tome sur la langue des oiseaux qu'on appelle l'hostie le soufre parce que Jésus souffre (ndlr : La vérité est que Jésus ne souffre pas). Khaiztine ne prononce pas le mot Jésus ni le mot hostie, mais il parle en langue des oiseaux simple, facile à décrypter. 

Il ne faut pas confondre le soufre blanc avec le soufre rouge qui désigne autre chose. C'est une étape ultérieure du culte gnostique que je n'ai pas bien comprise. Il faut lire Fulcanelli p.88. Il s'agit à mon avis, soit de la quintessence, soit d'une étape encore ultérieure. Il me semble qu'il s'agit de l'oeuvre au rouge et du diable isiaque, mais il faudra le vérifier.

L'oeuvre au blanc est comparée à une lessive que l'on fait subir à Jésus qui se transforme en sel alchimique. Fulcanelli parle de la lessive dans les demeures philosophales. Le symbolisme blasphématoire de la lessive est fréquent dans les dessins animés. 


Dans Les douze travaux d'Astérix. Astérix découvre la pile de linge qui a été lavée avec Olympe, la lessive des dieux. La lessive des dieux Olympe est le symbole de la substance isiaque. Olympe est un prénom symbolique attribué à Isis, en langue des oiseaux. Le vénérable du sommet (c'est-à-dire Jahvé, en Kether) est à moitié congelé. Les deux piles de linge sont Jésus. La pile lavée avec Olympe représente le rite cybélien isiaque. L'autre pile représente un des rites kabbalistes modernes, que nous verrons en partie II. Voir article yin yang pour le symbolisme de l'homme congelé). 

La ménagère qui fait sa lessive, la blanchisseuse, la lavandière symbolise Isis. L'union de l'hostie consacrée à la substance isiaque symbolise la lessive subie par Jésus. 

Image blasphématoire. La grosse mémère est Isis, en bleu. L'arabe ou l'indien, symbole de Jésus, en langue des oiseaux, symbolise Jésus, assimilé également au mot vêtement.


Martine Aubry et Ségolène Royal symbolisent les deux déesse lunaires (Lilith, la sombre, et Isis la claire). François Hollande symbolise Jésus. Sous couvert de faire de la satire politique, les gens blasphèment.


Jésus est considéré comme sale par la gnose (sal, salis = sel en latin. Le sel alchimique est Jésus, le plus souvent) et il faut le rendre "propre". On dit que Jésus est "propre", ou que ses mains sont propres, en langue des oiseaux, quand il a subi la lessive isiaque alchimique, c'est-à-dire quand il est souffre blanc ou sel. 

Les mains sont un symbole sexuel car la lettre yod, symbolisant le phallus coupé en alphabet kabbaliste, signifie également main par extension avec le mot Yad, enseignent les Juifs et wikipédia. Yod, c'est une petite virgule ou un petit I, symbole phalliques. C'est la plus petite lettre de l'alphabet hébreu. Donc sexe et main signifient la même chose en langue kabbaliste symbolique. L'imagerie blasphématoire suggère cette notion en représentant souvent des personnages symbolisant Jésus, les paumes ouvertes. Isis aussi aime bien montrer ses paumes. C'est un symbole sexuel isiaque, dans ce cas.


Cette image gnostique blasphématoire associe le symbole des paumes ouvertes au symbole de la clé qui est un symbole phallique, couramment employé en langue des oiseaux. Cette image symbolise Jésus (soi-disant) émasculé s'offrant à Isis et aux kabbalistes. La vérité est que Jésus va condamner tous ceux qui ne se repentent pas en enfer, avec Isis. Pour l'instant il laisse croître le bon grain avec l'ivraie, mais après la mort, c'est le jugement. Il y aura également dans quelque temps la punition du sixième sceau, qui aidera à convertir les âmes.


6. Le Baphomet-Tipheret. (L'oeuvre au jaune, très probablement. Le jaune d'or est la couleur de Tipheret). Arcane XV du tarot nommé le diable - Lettre Samekh.

J'ai rajouté le rectangle blanc. Le petit diable rouge représente Jahvé, le petit diable vert est Isis. Il y a écrit solve, du côté de Jahvé, pour affirmer la volonté de dissoudre Dieu et coagula, du côté d'Isis pour affirmer la volonté d'augmenter sa puissance. A la place du sexe du Baphomet, il y a le signe du mercure alchimique. 

Les ailes de chauve-souris se rapportent à Jésus qui est symbolisé par cet animal en langue symbolique des oiseaux. (ex : Batman, symbole de Jésus). Certains films représentent un faux jésus luciférien se battant contre Batman, le vrai Jésus, en langue des oiseaux.




L'union de l'hostie consacrée et du mercure simple isiaque altère la pureté de la substance de l'un et de l'autre. En alchimie, on dit que le roi (Jésus)  et la reine (Isis) meurent pour donner naissance à un enfant androgyne qui va régner à leur place. L'enfant est la séphira Tiphereth, dans l'arbre de vie. C'est le Baphomet. Il correspond à l'arcane XV du tarot, nommé le diable et à la lettre hébraïque samekh qui signifie arête de poisson, colonne vertébrale, poteau, soutien. Cette lettre est attribuée à Jésus, censé être la colonne vertébrale, le support, le tuteur du serpent Isis Kundalini-Satan afin que Isis-Satan puisse se hisser à la divinité en grimpant à lui. Jésus ou Jahvé est souvent comparé à un squelette (voir lien), ou à l'arbre de vie

Croix blasphématoire représentant Jésus en squelette.
Jésus est ressuscité et les gnostiques le savent. Tant qu'ils continueront de se mentir à eux-mêmes, par leurs symboles et leurs invocations mensongères, ils iront en en enfer. Voldemort (symbole de Jahvé), dans Harry Potter, est une sorte de squelette avec une langue de serpent. Il est représenté comme faisant de la magie noire, alors que ce sont les kabbalistes qui en font. La gnose est championne pour accuser Dieu des crimes qu'elle commet.


Fulcanelli dit dans les demeures philosophales que le Baphomet est Neptune ou Pan ou un bucrane ou un crâne auréolé ou signifie baptême de Mété. Neptune, Pan, le crâne auréolé ou le bucrane sont des symboles de Jésus sur lequel on a effectué le sacrilège. Mété est plus ambiguë. Je ne sais pas avec certitude ce que symbolise cette femme de Jupiter mais l'encyclopédie du XIXe siècle dit que la gnose a changé le symbole. En effet, Jupiter-Zeus est un symbole de Jahvé et ses femmes sont normalement le symbole d'Isis. Si Mété est un symbole d'Isis, alors le Baptême de Mété serait à entendre, me semble-t-il, comme le "Baptême-lessive" donné par Mété-Isis à Jésus (à vérifier). 


Voici une image postée par Rob Brezsny sur facebook.
https://fr.pinterest.com/pin/413346072019884534/
Jésus assimilé au dieu Pan. Pan signifie également paniquepain et tout.  En langage des oiseaux, ces mots se rapportent à Jésus. 
Le mot tout signifie le phallus et est employé dans de multiples jeux de mots, par exemple : un point c'est tout ou un toutou (article à venir). Un point c'est tout fait allusion au point central dans le cercle, symbole de Rê et de Jésus en Isis, ainsi peut-être qu'aux points dans certains signes de ponctuation, si ce n'est tous. Je dois encore étudier davantage la ponctuation qui est très utilisée, en gnose, de façon symbolique. 
Peter Pan est un symbole de Jésus, appelé Pierre (Peter), puisqu'il est la pierre noire (charbon, carbone, coal) à partir de laquelle la gnose va élaborer la pierre philosophale alchimique. 
Le lapin Panpan dans Bambi est également un symbole de Jésus. Le lapin de Pâques est le symbole de Jésus (article à venir), ainsi qu'un lapin blanc, couleur favorite de la gnose pour représenter Jésus en lapin (ex : le lapin blanc d'Alice aux pays des merveilles).

Un bucrane est une tête de bœuf mort. Le bœuf est un taureau castré et Jésus est assimilé à un taureau castré par la kabbale, ou un taureau qu'on met à mort.


Un castor est une image de Jésus, en langue des oiseaux. Donc représenter un Neptune ou un Poséidon (nom grec de Neptune) en castor implique qu'il  s'agit de Jésus.




Nom de Jésus associé à celui de Poséidon, sur Facebook.

On peut voir des dessins animés où Neptune meurt, est tabassé ou ridiculisé, ce qui confirme l'analyse.

Voici ce que j'ai trouvé sur Mété : encyclopédie du XIXe siècle (taper : "mété" mythologie).



Le Baphomet étant présenté comme étant une image de Pan, Neptune, un bucrane, un crâne auréolé, symboles assimilés à Jésus, il me semble qu'on peut dire que la présence réelle de Jésus est encore effective en Tipheret.

J'ai lu un article écrit par des kabbalistes Juifs, disant en langue des oiseaux que Jésus devenait un monstre, pour son Père, dans le culte gnostique. Je pense que l'étape où Jésus est présenté comme un monstre ne peut être que celle du Baphomet-Tipheret. Donc Jésus serait encore présent en Tipheret. Tipheret serait le moment juste avant la disparition de la présence réelle. Il est faux de dire que Jésus devient un monstre, lors du culte gnostique. Soit il est présent tout entier soit il est entièrement parti, mais il ne peut pas être à moitié présent. Faire de Jésus un être hybride est une idiotie blasphématoire mensongère, anti-théologique.


7. La disparition de la présence réelle : Daat


Daat est le cercle blanc central en pointillés, sous Kether et au-dessus de Tipheret.



Il me semble que la disparition de la présence réelle de Jésus est symbolisée par la séphira Daat. Daat est représentée par un gouffre dans lequel Dieu tombe, une poubelle dans laquelle il est jeté, un fleuve où il se noie, une porte qui mène au paradis dans un sens ou à l'enfer, à la mort, dans l'autre sens. Elle est symbolisée par le cou de l'Adam Kadmon. Cette sephira est mise en pointillés ou supprimée dans l'arbre de vie pour signifier la disparition.

Daat, c'est trois K qui meurent sur l'autel de la Nation, a enseigné un rabbin en langue des oiseaux, lors d'une conférence (les références viendront). 
Le K symbolise le plus souvent le vrai Dieu, en hébreu, 90% du temps. 
La Nation est un terme, se rapportant à Isis, de même que le terme Patrie, en langue des oiseaux. 
Trois K, comme la Trinité. Les trois personnes de la Sainte Trinité qui meurent sur l'autel d'Isis. 

Ce mensonge est idiot : de même que Jésus ne meurt pas dans un estomac de communiant, de même il ne meurt pas dans le culte kabbaliste de la façon que les gnostiques disent. La mort de Jésus est réactualisée à la consécration, aux intentions que Jésus veut et non aux intentions du kabbaliste. Elle n'est pas réalisée par sa disparition dans la substance isiaque. Jésus fait ce qu'il veut de son sacrement et de son sacrifice. 


6. Effet de l'union satanique sur Jésus


Le mélange de l'hostie consacrée avec la substance isiaque satanique altère l'hostie et la présence réelle finit par disparaître. Seule la substance satanique isiaque demeure. Les kabbalistes pensent que faire disparaître Jésus en le mélangeant à une substance diabolique est censé l'affaiblir et permettre au démon d'augmenter ses pouvoirs. 

Ce raisonnement est faux : 

Le contact démoniaque n'affaiblit pas Jésus et n'altère pas non plus sa personnalité. On peut toucher une entité sans devenir cette entité. Jésus garde sa volonté, son intelligence, sa science tant que la présence réelle est effective. Le fait que le démon le haïsse lui importe peu.

Quand l'hostie est trop altérée et que la présence réelle disparaît, cela ne change rien pour Dieu qui reste puissant même spirituellement. Il n'y avait pas d'hostie sous l'ancien testament et Dieu a prouvé sa puissance sous l'ancien testament.

Le fait que la présence réelle disparaisse quand Jésus est dans la substance démoniaque ne l'affecte pas plus que cela ne l'affecte quand il est dans un estomac humain. En effet, Jésus veut que tous les hommes communient, c'est-à-dire qu'il n'a pas peur de réclamer d'être dissout tous les jours dans 6 milliards d'estomacs. C'est ce qui se passerait si les hommes communiaient tous les jours. Si la dissolution de Jésus au contact d'un autre corps avait le pouvoir de l'affaiblir, il n'aurait pas demandé que tous les hommes communient. Donc la dissolution au contact d'un autre corps n'affaiblit pas Jésus, même si elle est opérée quotidiennement des milliards de fois. 

Les hommes qui communient gardent leur personnalité et leurs vertus ou péchés. Il n'y a pas de changement ou d'altération d'identité de part et d'autre. De même le démon garde sa personnalité et Jésus également. 

Jésus donne ses dons comme il veut. Il ne donne donc pas de puissance au démon par le contact avec son Corps. Certes, il lui permet d'avoir actuellement une puissance assez conséquente, mais c'est indépendamment du contact avec son Corps. Cette puissance, il l'avait prédite dans l'Apocalypse pour les églises de Pergame, Thyatire et pour l'église Sardes, correspondant à notre période historique actuelle. Cette puissance sera bien atténuée sous Philadelphie, quand nous aurons un pape saint et non gnostique, puis elle augmentera de nouveau sous l'Eglise de Laodicée, mais ce ne sera pas dû au culte gnostique. Ensuite, ce sera le Règne millénaire (Apoc. Ch. XX), c'est-à-dire le Règne de Jésus sur le monde via certains saints qu'il va ressusciter, avant une dernière révolte brève, à la fin du Règne millénaire. Cette révolte échouera et les méchants seront exterminés par une pluie de feu. Ce sera alors le jugement dernier.(Apoc. ch. XX, et suivants)


Au déluge, personne n'aimait Dieu sur terre, sauf huit personnes. Dieu était déjà fâché avec le démon à cette époque. Il subissait tous les jours la haine du démon. Pourtant, Dieu a eu la puissance de faire le déluge. Donc l'absence d'amour des communiants ou la haine du démon n'altère pas non plus la puissance de Dieu. Dieu ne souffre pas de la haine. 

Rien ne peut altérer la puissance de Jahvé, qui est immuable, ni la dissolution des hosties, ni la haine. Si Dieu pouvait être altéré, modifié ou changé en quoi que ce soit, il ne serait pas Dieu et donc il ne serait pas l'Être premier et donc nous n'existerions pas. Jésus a autant de puissance que son Père. Il est Jahvé, comme son Père. Il est invulnérable et immuable, même s'il est outragé dans les messes noires. Cela ne l'affecte pas.


7. L'éther ou quintessence ou quatrième dimension : Hochmah - le pape du tarot, Ve arcane, symbolisé par la lettre E



Les alchimistes disent que l'éther ou quintessence est le nom d'un cinquième élément. Il est la synthèse des quatre éléments qui ont été mélangés en un seul. Les éléments feu et terre s'apparentent au yang, à Jésus-Jahvé. Les éléments eau et air sont attribués à la substance isiaque satanique, le yin. Le mélange symbolique de ces quatre éléments dans le culte que je viens de décrire donne l'éther, tandis que les quatre éléments sont censés disparaître. Certains gnostiques disent que les éléments feu et air sont attribués à Jésus et les éléments terre et eau à Isis. Ce n'est pas faux non plus, cela varie suivant les traités d'alchimie et les passages de ces traités, me semble-t-il.

Une chose est certaine : quand l'hostie s'est altérée suffisamment, il n'y a plus Jésus mais la substance isiaque demeure (si la "consécration satanique" a été efficace, ce que je ne sais pas avec certitude). 

Georges Perec fait disparaître les E, symbole de la quintessence de ses romans et un autre nom de la quintessence est le ciel, dit Fulcanelli. 

Georges Perec


La quintessence est le moment juste après la disparition de la présence réelle de Jésus, me semble-t-il. Un rabbin a dit dans une conférence qu'à ce moment, la souffrance pour les trois K de Kether était tellement forte qu'ils ne pouvaient plus comprendre, ni parler, qu'ils ne pouvait la supporter et que c'était la mort, la disparition, dans l'incompréhension totale. C'est une allusion à la soi-disant souffrance de Jésus, à la "souffrance" de la Trinité chrétienne. Jésus ne souffre que dans l'imagination débridée des gnostiques, heureusement.

Un célèbre chanteur de rap, Nas, a dit qu'il avait fait une chanson nommée éther parce que les spectres avaient horreur de l'odeur de l'éther. Or un spectre, un fantôme signifie Jésus, en langue des oiseaux. Il me semble que le fantôme est le symbole de la quintessence-éther. 



L'éther, symbole de la disparition de Jésus est le symbole de Jahvé que l'on veut faire disparaître par ce culte.


Des révélations connues de la majorité de la population depuis plusieurs siècles

Ce que j'explique ici est connu de l'immense majorité de l'humanité et est le sujet principal de la langue des oiseaux internationale qui utilise des milliers de symboles pour parler de ce culte. En fait, seulement les catholiques non gnostiques ne savent pas cela, ainsi que quelques personnes des pays du tiers monde et quelques rares non initiés. Mais ils sont peu nombreux, si j'en crois la façon dont est répandue la langue des oiseaux dans l'imagerie, les blogs, les médias, les chansons, la littérature, les enseignes des magasins, des petits commerçants et artisans, les BD etc. 

Il me semble que en France, seulement environ 5% de la population ne sait pas ce que je dis. Peut-être 10%. Mais si vous parlez directement de ce sujet avec les gens, ils feront les ignorants et diront qu'ils ne savent rien, la plupart du temps. Pas toujours, cependant. Certains avouent, s'ils sont en privé et pris par surprise. 


Les francs-maçons menacent de mort ceux qui révèlent leur secrets. Ce geste est le signe qu'on apprend au franc-maçon dès son entrée en loge. Il signifie, que je sois égorgé si je parle. Les gens ont tous plus ou moins peur de la kabbale, même non maçonnique. Certains se taisent par complicité. La kabbale, soi-disant une religion d'amour, est une religion de haine, une véritable secte tentaculaire. Elle règne par la crainte. C'est la loi du plus fort. Sans être imprudents, nous ne devons pas nous laisser intimider par ces terroristes menteurs et parler quand c'est nécessaire. Les menteurs ont l'avantage du mensonge mais sont vulnérables à cause de l'opinion publique qui a encore un fond christique. La vérité finit toujours par triompher, c'est une loi immuable. Il faut dire les choses comme elles sont. Cependant, la kabbale ayant programmé une offensive sévère contre ceux qui parleront, je demande pour le moment aux gens de ne rien faire et de n'accuser personne, tant que je n'aurai pas expliqué le piège qui est préparé et montré comment on peut le contrer. De toute façon, il faut des preuves pour accuser les gens et elles doivent être solides. Elles demandent beaucoup de travail de mise en forme et de recherche.


J'en ai déjà eu deux qui m'ont avoué connaître le culte gnostique, mais avec crainte. L'une de ces deux personnes m'a précisé à plusieurs reprises que ce n'était pas systématiquement qu'on opérait l'alchimie que je viens de décrire et que cela dépendait. Une troisième personne a reconnu l'universalité de la langue des oiseaux : "Je connais quelques mots, comme tout le monde", m'a-t-elle dit.


Jésus avait prévu le culte gnostique sacrilège


Jésus parle de ce culte sacrilège dans l'Apocalypse, aux églises de Pergame et Thyatire (ch. 2). Il dit que les alchimistes le nomment à tort les profondeurs de Satan (voir église de Thyatire) et que c'est un culte aux idoles. En effet l'hostie est offerte au diable pour qu'il la détruise. Et Isis est une idole. 

On ne peut sans péché participer à ce culte, quand on sait en quoi il consiste. Mais certains ne savent pas et n'ont pas de péché. 


Les églises d'Asie Pergame et Thyatire (églises n°3 et 4) correspondent aux sceaux 3 et 4 de l'Apocalypse qui sont les famines (sceau 3) et la peste, les famines et la guerre (sceau 4). Cela permet de dater ces églises :




Pergame a duré de 313 à 1000 ou 1097, date de la dernière famine importante, et Thyatire de 1000 ou 1097 à 1500 environ.  Elle correspond à une période de relative prospérité dont parle Jésus, suivie de la peste qui a décimé l'Europe (voir explications plus détaillées dans cet article et cet article). Sous Sardes, la cinquième église de l'Apocalypse, Jésus présente les choses comme s'aggravant et nous sommes actuellement dans cette église de Sardes qui a commencé environ en 1500.

Exemple de mensonge kabbaliste : "saint" Jean Paul II. Un sataniste, en réalité.


Pour savoir ce qui va se passer après et comment Jésus va faire pour sortir son Eglise de l'ornière, il faut consulter l'Eglise de Philadelphie et le sixième sceau lui correspondant. On peut lire ces articles : lien, lien.

Il est certain que Jésus ne souffre pas du culte gnostique et des sacrilèges et que sa puissance n'est pas diminuée, contrairement à ce que la kabbale proclame journellement. Elle fait une propagande continuelle et mensongère à toute la population et cela  dure depuis le Moyen Âge. 

Ceux qui veulent être bons et se sauver le peuvent toujours. A cause de la gnose, peu d'âmes seront élues, a dit Jésus. Mais il ne tient qu'à nous de faire partie des élus. Il suffit d'aimer Jésus et la vérité.




Je précise pour ceux qui ne me connaissent pas que je ne parle pas en langue des oiseaux dans mes articles. Pour moi, la vérité n'est pas Isis, sens que ce mot a dans la langue des oiseaux. La vérité, c'est affirmer les choses comme elles sont et comme Jésus veut. C'est croire Jésus quand il dit que tous ceux qui suivent Isis iront en enfer. Lisez l'Apocalypse, gnostiques. Croyez ce que Dieu vous dit. Ne croyez pas en un démon méchant qui demande des sacrifices humains depuis des millénaires. Ne croyez pas en un démon menteur et cruel. Ne vous laissez plus prendre à ses prodiges et à ses consolations, faits pour mieux vous appâter et vous perdre. Méfiez-vous des pouvoirs magiques qu'il a toujours proposé à ses adeptes depuis l'ancien testament et qu'il propose aux kabbalistes. Cela sert à quoi d'être un puissant sorcier, si c'est pour finir en enfer ? 


II - Le culte kabbaliste depuis 1970 environ :

Cette partie sera remaniée au fur et à mesure de mes découvertes. Pour l'instant, je dis ce dont je suis sûre.

Bien que la voie sèche et la voie humide alchimique ancienne perdurent, il existe à présent quatre nouveaux rites kabbalistes. La lecture de Harry Potter et la coupe de feu ainsi que le livre intitulé Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché exposent ces quatre rites et révèlent qu'il existe des différences énormes entre certains de ces rites. 



Il y a actuellement au moins un rite cybélien moderne, probablement davantage. Nous appellerons ce rite moderne cybélien le rite n°1 car il est souvent nommé ou présenté en premier. Il est très proche de l'ancien rite de la voie humide alchimique et c'est celui que les kabbalistes de l'ancien rite préfèrent, même s'ils le critiquent, je ne sais pas encore pourquoi, il faut que je lise davantage. 

Dans le livre de la vache qui ne voulait pas finir en steak haché, ce rite moderne n°1 proche de l'ancien est symbolisé par la vache nommée Lolle (Isis-Satan), amoureuse du taureau Champion (Jésus) tandis que l'ancien rite est symbolisé par la vache Lola, ivre, et assise dans un arbre en train de chanter. 

Il y a également parmi les 4 rites modernes au moins un rite blasphématoirement baptisé en langue des oiseaux rite de Mickey Mouse par certains spécialistes. Mickey Mouse est un symbole de Jésus. (Article en préparation). Ce rite est symbolisé par l'homosexualité en langue des oiseaux. Jésus hostie serait mis en contact, non plus avec une substance isiaque mais avec son Père ou lui-même. Dans Harry Potter, ce rite est nommé en quatrième. Donc nous l'appellerons au moins momentanément le rite n°4. C'est le sujet principal de la coupe de feu : c'est l'union de Harry (Jésus) et de Voldemort (Jahvé). 

L'auteur, tout en montrant certains avantages sacrilèges de ce rite, du point de vue kabbaliste, suggère clairement cependant qu'il redonne des forces à Voldemort-Jahvé et elle affirme que c'est bien ennuyeux. C'est faux car les forces de Jahvé n'évoluent pas et ne sont pas influencée par quelque culte que ce soit mais cette affirmation est réconfortante en même temps. Si Dieu "reprend des forces", c'est une façon de dire que de plus en plus de gens se tournent vers lui. J'ai entendu ce discours dans la bouche de plusieurs gnostiques. De plus en plus de gens se tournent vers Jésus car ils sont dégoûtés par les crimes et l'hypocrisie de la gnose et par ses pasteurs pervers.


Harry Potter, symbole de Jésus

Un livre a été écrit pour montrer que Harry Potter symbolisait Jésus.



Un gnostique officiel que je citerai plus tard a dit, lors d'une conférence qu'il ne comprenait pas pourquoi les chefs kabbalistes avaient fait ce nouveau rite, considéré comme beaucoup moins puissant que l'autre. Au cours de cette conférence, il a pris position ouvertement pour les kabbalistes de l'ancien rite. Tous les satanistes comme Lavey ne croient qu'en l'ancien rite, le plus puissant, selon eux. Ce qui est faux. 


La kabbale soi-disant "chrétienne", en fait satanique, semble divisée à la base entre ceux qui sont partisans de l'ancien rite isiaque et ceux qui sont partisans du nouveau rite mais au sommet, je crois que les chefs de tous bords sont tous d'accord et font uniquement hypocritement semblant d'être divisés, pour donner le change à la base kabbaliste moins initiée. Je crois qu'ils se congratulent en loge maçonnique, autour de quelques messes noires et qu'ils sont tous d'accord sur la stratégie à adopter. Il faut toujours quelques faux réactionnaires kabbalistes pour canaliser la réaction de la kabbale réactionnaire tout en la menant vers le même but que les avant-gardistes. De même qu'en politique, ils veulent donner à la base kabbaliste moins initiée l'illusion d'orientations diverses. Mais cette diversité, ils veulent à présent la faire disparaître et ils s'en cachent de moins en moins.

Description des quatre rites


La coupe de feu, tome IV des histoires de Harry Potter, décrit quatre candidats lors d'un concours du meilleur magicien. Ces quatre candidats symbolisent chacun un des quatre nouveaux rites kabbalistes.



Ils passent chacun par trois épreuves qui sont respectivement l'oeuvre au noir, l'oeuvre au blanc et l'oeuvre au rouge. Ils sont chacun associés à un partenaire masculin ou féminin, symbolisant soit un rite cybélien, soit l'autre rite, tant critiqué par certains cybéliens. 

(à suivre).