jeudi 1 juin 2017

LA KABBALE ET L'ENFER - I : la prédestination, un faux problème


Je précise que je n'écris pas en langue des oiseaux. Si certaines de mes phrases s'interprètent différemment de leur sens premier exotérique (c'est-à-dire apparent et officiel), n'en tenez pas compte.


La kabbale justifie parfois ses crimes (pédophilie, assassinats, tortures psychologiques et physiques, avortement, sacrifices humains, guerres, injustices, vols, viols, mensonges, faux témoignages, impureté, ingratitude, sacrilèges, blasphèmes, etc.) par la lutte qu'elle mène contre un Dieu qui punit par l'enfer éternel. 

La kabbale affirme que même si elle méchante, elle l'est moins que Dieu qui punit les désobéissants par l'enfer sans fin.  Elle dit que même s'il est vrai qu'Isis est parfois cruelle, elle l'est toujours moins que Jahvé, puisque ce n'est pas elle qui a inventé l'enfer. 

Ce discours est sans cesse répété quotidiennement, en langue des oiseaux dans les sites, les jeux, les médias, les livres, les films et par les prêtres, pasteurs, popes, rabbins etc. qui sont kabbalistes. 


La vraie morale kabbaliste : tous les péchés sont permis

Il y a un triple  discours chez le kabbaliste : 
- un discours moralisant officiel en langage clair, variant suivant la mouvance officielle à laquelle appartient le kabbaliste, 
- un discours moralisant moins strict en langue des oiseaux, destiné au grand public maîtrisant cette langue, 
- et enfin, chez certains, un discours immoral d'une totale permissivité, en langage des oiseaux. 

Il faut savoir que, en réalité, absolument tous les péchés sont permis au kabbaliste suffisamment initié, du moment qu'il pense que cela fait avancer le règne d'Isis ou tout au moins que cela ne l'entrave pas. J'ai vu cet enseignement sur des sites ou dans certains livres, dans les enseignements d'un rabbin en vogue,  et dans le comportement et les discours de certains prêtres kabbalistes "chrétiens". Je me suis aperçue que de nombreux laïcs soi-disant chrétiens comprenaient ces enseignements immoraux et adhéraient à cette doctrine. Je donnerai des noms dans mon étude, quand je dénoncerai les coupables.

Un kabbaliste faussement "chrétien" suffisamment initié approuve donc l'homosexualité, le viol, la pédophilie, le vol, le faux témoignage, l'emprisonnement d'innocents, la torture psychologique et physique, etc. Si je suis lue par un kabbaliste chrétien et qu'il croit pour sa part que ce sont des péchés, c'est qu'il est peu initié et kabbaliste par erreur, comme une bonne partie de la population, qui est initiée à la langue des oiseaux et au culte kabbaliste mais possède l'esprit christique d'amour du prochain. 

Je démontrerai que les chefs de la kabbale chrétienne tiennent en langue des oiseaux des discours gentillets et altruistes avec des impératifs moraux mais n'y croient pas et ne pratiquent pas ce qu'ils enseignent. 


La kabbale "chrétienne" satanique médite sur l'enfer

Les kabbalistes dits "chrétiens" (satanistes en réalité) faisant des retraites ignatiennes méditent sur l'enfer pour fonder leur lutte contre Dieu sur cette méditation et pour se persuader que Dieu est vraiment monstrueux et que contre ce "monstre", tous les coups sont permis, même s'il doit y avoir des vrais chrétiens martyrs. La secte kabbaliste enseigne en langue des oiseaux que les martyrs chrétiens non gnostiques sont absolument nécessaires, de même que les sacrilèges sur Jésus, pour terrasser la puissance de Jahvé et sortir de l'enfer des démons et des damnés. Elle croit en effet qu'il est possible de terrasser Dieu et de vider l'enfer. Tout son combat est fondé sur cette croyance erronée.


La pensée de l'enfer, pour étouffer les remords

Les kabbalistes ont parfois très mauvaise conscience de ce qu'ils font. Quand ils sont assaillis par le remord, ils appellent cela une tentation du démon (démon = Jahvé, en langue des oiseaux) et s'étourdissent en pensant à l'enfer, contre lequel il faut lutter.


Nous étudierons :

I - La prédestination
II - En quoi consiste la loi de Dieu qu'il faut suivre pour éviter l'enfer. Les récompenses et les punitions de Dieu.
III - L'alternative proposée par la gnose, la loi d'Isis, ses récompenses et punitions.
IV - Ce qu'il se serait passé si Dieu n'avait pas instauré l'enfer
V - Pourquoi l'enfer est une solution convenable, même si elle est très sévère. Pourquoi Dieu est si sévère. Pourquoi la religion de Dieu est la seule acceptable et la religion isiaque intolérable.


I - La prédestination, un faux problème


Nous savons que :

1. Dieu a créé chaque âme pour aller le voir et l'aimer éternellement, dans un bonheur parfait :
"Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité" (I Tim II,4)

2. Dieu a donné à chaque homme le moyen de se sauver  : 
"Dieu est fidèle, et il ne souffrira pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation il vous donnera aussi le moyen d'en sortir (il vous fera tirer profit de la tentation même), afin que vous puissiez la supporter." ( I Co X 13) 

3. Dieu aime ses créatures. Il nous a créés pour se donner à nous et nous faire participer à sa vie divine :
’"il nous a donné les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine" (II Pierre I, 4)


4. Dieu a montré son amour pour les hommes en envoyant son Fils, qui est son image parfaite,  mourir sur la croix alors qu'il aurait pu nous sauver d'une façon plus confortable.  En donnant son Fils, qui fait un avec lui, Dieu le Père s'est donné.

5. Non seulement Dieu est venu réparer nos péchés d'une façon coûteuse, nous montrant ainsi son amour, mais en plus, il intercède sans cesse pour nous au ciel. Saint Jean enseigne (I Jean II 1-2) : 
"Mes petits enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez pas ; mais quand même quelqu’un aurait péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le Juste. C’est lui qui est une propitiation pour nos péchés ; et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier." 
Cette phrase de Saint Jean montre donc que Jésus intercède pour tous et est prêt à pardonner tous les péchés, si nous avons la contrition.

Première conclusion

Dieu, notre créateur nous aime infiniment. Il s'est donné en mourant et en souffrant pour nous sur la croix et veut continuer de se donner chaque jour par les sacrements. Jésus intercède sans cesse pour nous et nous a prouvé par son sacrifice qu'il veut ardemment que nous soyons tous sauvés. 

Il est vrai que Dieu connaît l'avenir et qu'il sait où chacun d'entre nous ira après sa mort. Il le sait, mais il n'influe pas pour que ceux dont il sait qu'ils iront en enfer, aillent en enfer et il ne condamne personne à pécher pour aller en enfer. Au contraire, il prévient les âmes du danger dans l’Évangile et dans l'Apocalypse. Aucun homme n'est prédestiné à l'enfer par jugement divin. Tous les hommes sont faits pour le bonheur infini avec Dieu

Cependant, bien que tous les hommes soient faits pour Dieu, peu obtiendront ce bonheur indicible pour lequel ils étaient créés. Jésus l'affirme :
"beaucoup sont appelés mais peu sont élus" (Matthieu, XX,16)

Comment cela se fait-il ? Est-il très difficile de se sauver ? La réponse est non. La loi de Dieu est très simple et très facile à suivre. 

Pourquoi Dieu laisse-t-il exister des âmes dont il sait qu'elles iront en enfer ? Je ne le comprends pas parfaitement et il me semble que c'est un mystère que nous ne comprendrons parfaitement qu'après notre mort. Mais nous savons qu'il laisse tous les hommes libres et qu'il utilise les méchants pour accroître les mérites des bons. La conviction que nous devons avoir est que personne n'est condamné à l'enfer par prédestination divine et que tous sont appelés au bonheur infini pour toujours et ont le moyen d'atteindre ce bonheur. Certains reçoivent peu, il est vrai, mais Dieu leur demandera peu : 
Le serviteur qui a connu la volonté de son maître, et n’a rien préparé, et n’a pas agi selon sa volonté, recevra un grand nombre de coups ; mais celui qui ne l’a pas connue, et qui a fait des choses dignes de châtiment, recevra peu de coups. A quiconque beaucoup aura été donné, beaucoup sera demandé ; et de celui à qui on a confié beaucoup, on exigera davantage. (Luc XII, 47- 48)

Nous verrons en partie II en quoi consiste la loi de Dieu qu'il faut suivre pour obtenir le bonheur avec lui et éviter l'enfer. Cette loi est très facile à suivre et est le secret du bonheur de toute société.

Lien vers partie II A

Lien vers partie II B