lundi 3 avril 2017

Réflexions sur la place de l'homme et de la femme dans la société - Appel aux hommes et aux femmes de bonne volonté


N'ayant pas trouvé sur internet une seule image de couple indemne de symboles kabbalistes, je mets celle-ci, représentant symboliquement Isis, en rose, plus lourde que Jésus, en bleu.



Certains milieux de la kabbale chrétienne déplorent l'importance croissante de la femme dans les postes de responsabilité au sein de cette kabbale. Pourquoi déplorent-ils cette importance croissante ? Pourquoi sont-ils contrariés? 


Ce n'est absolument pas, contrairement à ce qu'ils disent, parce qu'ils pensent que par principe la femme doit rester au foyer en portant des robes longues. Il y a bien longtemps que les gnostiques qui déplorent l'importance des femmes n'ont plus aucun principe, si ce n'est de haïr Jésus et tout ce qui est véritablement chrétien. Non, ils sont contrariés de l'importance croissante de la femme parce que même si elle est kabbaliste, la femme a souvent l'esprit christique, selon l'acception que le sataniste Anton Lavey donnait à ce terme. 


La femme kabbaliste chrétienne croit encore souvent à une certaine forme de pureté, de vertu. Elle croit encore qu'Isis est une bonne petite sainte vierge gentille qui veut la justice en ce monde. La femme kabbaliste exige que les enfants ne mentent pas (sauf pour faire croire qu'ils sont chrétiens). La femme kabbaliste applique trop le décalogue donné à Moïse. Elle retarde le progrès du vice et de la cruauté gnostique. C'est pour cela que certains pestent contre les femmes.


De plus, il semble qu'il y ait davantage de kabbalistes hommes que femmes, d'après le témoignage d'un initié. La proportion de véritables femmes chrétiennes est, paraît-il, supérieure à la proportion d'hommes réellement chrétiens. Il semblerait qu'il soit plus difficile de corrompre les femmes qui sont davantage avides de sainteté et d'absolu que les hommes, je ne sais pas pourquoi. 


Même quand elle a été élevée dans la kabbale, la femme kabbaliste chrétienne va souvent à la messe en semaine, de même que la chrétienne non kabbaliste. Toutes les deux croient à ce qu'elles font, elles veulent devenir des saintes.


Mais ce n'est pas que la prise de responsabilité par les femmes, qui contrarie certains kabbalistes. C'est également la prise des décisions au sein de la familleTrès souvent, dans le couple, c'est la femme qui décide de la plupart des orientations. C'est elle qui a le plus d'autorité. L'homme se contente de suivre. Pourquoi ? Je vois deux raisons possibles à ce phénomène :


1) La langue des oiseaux (ou langue symbolique de la kabbale) diminue l'homme et exalte la femme. 

Cet homme est habillé en orange et porte la barbe, pour symboliser Jésus. La femme est en blanc, pour symboliser Isis, nommée "Dame Blanche" ou "Bianca" en langue des oiseaux.


Le garçon, l'homme, le père, symbolisent Jésus ou Jahvé en langue des oiseaux. Ils sont sans cesse ridiculisés ou mis en situation d'infériorité de façon symbolique ou apparente, dans les films, l'art et la littérature, depuis le Moyen Âge. Le petit garçon qui apprend la langue des oiseaux dès la maternelle a donc une image dévalorisée du sexe masculin. Depuis des siècles, la kabbale judéo-chrétienne sème des symboles injuriant gravement Jésus à travers tout ce qui est masculin. 




On enseigne aux garçons, aux hommes, à s'habiller avec des vêtements qui symbolisent Jésus (nœud papillon dans les cérémonies, chemise bleue, sac à dos, valise, voiture, baskets, casquette... tout devient sujet à symbole.) 


Dans cette image, on aperçoit la chevelure d'une femme, cachée derrière cet homme. Elle symbolise Isis. L'homme est mal rasé et fait la grimace, symbolisant ainsi Jésus dans le culte gnostique. Tous les livres de langue des oiseaux disent que le nœud papillon est un symbole sexuel. Jésus est transformé par Isis en "ruban" et elle en fait un "nœud". Nous ferons plus tard un article sur le nœud.


Les hommes, les garçons représentent sans cesse le méchant, l'imbécile, celui qui est en échec, voire le violé d'Isis, en symbolique kabbaliste, dans les publicités, à la télévision, en littérature. Il n'est donc pas évident de se construire une bonne image de soi et une personnalité forte, quand on est un garçon. La mauvaise image que la "culture" gnostique donne de l'homme est également la cause des progrès croissants de l'homosexualité. Jésus est souvent représenté comme un homosexuel, en langue des oiseaux. Les femmes, au contraire, sont représentées par la ruse, l'intelligence, la sensualité, la domination, la victoire. Elle prennent donc confiance en elles et trouvent naturel de commander aux hommes qui restent souvent de "grands enfants" à leurs yeux.


Le garçon gnostique grandit dans cette atmosphère délétère et devient un homme. Il se retrouve à 25 ans, ayant été bassiné tous les jours avec les images dévalorisantes que la langue des oiseaux applique de façon générale aux hommes symbolisant Jésus. L'âge de se marier arrive.

Explication de cette image : le soleil couchant devant un chemin en  Y symbolise le pouvoir déclinant de Dieu-Jésus-Jahvé assimilé au soleil couchant et appelé rat en allusion à Amon-râ, le dieu soleil représentant Jahvé en langue des oiseaux.  Le Y que dessine ce chemin est un symbole blasphématoire en langue des oiseaux de Jésus (représentant la partie verticale du Y, le I phallique, le géant Atlas) portant le V, c'est-à-dire la partie haute du Y , symbole sexuel féminin isiaque du yoni (vulve). Le V est une lettre principalement isiaque. J'ai lu cette explication dans plusieurs sites de kabbale. La lettre V, symbole sexuel féminin satanique, est le V de la déesse Victoire-Isis. Le mot victoire, victoria signifie Isis en langue des oiseaux.  Le chemin en Y est représenté sur un arcane du tarot. Cette image signifie que l'homme, symbolisant Jésus, doit porter Satan-Isis-femme pour la faire régner à sa place. 

Cette image représentant une femme plus haute que son mari symbolise la même idée d'Isis supérieure à Jésus, grâce à lui qui la porte (soi-disant), par les sacrilèges du culte gnostique, censés la renforcer.


Ce genre d'image mensongères pullulent. On les trouve en première page de google image, au mot couple. C'est l'image du couple, selon la kabbale faussement chrétienne. Tout couple marié symbolise en langage des oiseaux la défaite de l'homme-Jésus-Jahvé. Non seulement cette symbolique est mensongère et blasphématoire vis-à-vis de Jésus, mais comme toujours, à chaque fois que l'on tente de s'attaquer à Dieu, les hommes en pâtissent. La symbolique de la langue des oiseaux kabbaliste dévalorise l'homme en en faisant un faible et dénature la femme en en faisant une sorcière dominatrice, rusée et sensuelle. L'amour conjugal est sali, avili, dénaturé, faussé, empoisonné dès la cérémonie du mariage. 


Dès la cérémonie du mariage ? Oui, les mariages gnostiques sont infectés par les symboles mensongers que les pasteurs kabbalistes faussement chrétiens lui attribuent.  La kabbale chrétienne enseigne en effet aux hommes que leur femme est le symbole d'Isis (nommée "Marie" ou "Église" en langue des oiseaux) et qu'ils sont le symbole de Jésus, c'est-à-dire de celui qui est réduit en esclavage, de celui qui n'est qu'un objet sexuel, une ordure, un déchet. Une ordure, un déchet, un objet sexuel ce sont des appellations mensongères et injurieuses que la langue des oiseaux attribue à Jésus). 


L'épître de Saint Paul demandant aux maris d'aimer leur femme comme le Christ a aimé l'Église voit son sens initial perverti par les prêtres gnostiques qui enseignent aux débutants que Jésus aime Isis, qu'il veut s'unir et se soumettre à elle par le culte gnostique et qu'il est mort pour sauver le diable isiaque, ce qui est complètement faux. Les hommes plus initiés savent rapidement que c'est faux et se voient donc assimilés, non à l'image du prince charmant, réservée aux enfants et aux débutants, mais à l'image peu flatteuse qu'ils ont de Jésus qu'ils appellent quotidiennement en langue des oiseaux chien, toutou, toto, légume, carotte, patate pourrie, sucette, bonbon, pizza, pollution, pétrole, poubelle, sac plastique, ordure, ballon crevé, vampire, golem, monstre, geignard, peureux, lâche, manchot, bossu, idiot, fou, ver, caca, toilettes, cruche, crabe, cancer, ficelle, vieux tacot, clochard, paillasson, etc. 


Le jeune marié devient père et son autorité se retrouve battue en brèche chez ses enfants qui connaissent tous ces symboles peu flatteurs attribués au père. Par contre, avec maman, on ne discute pas. Maman a le dernier mot, comme dans les films.


L'homme kabbaliste croit que le culte gnostique réduit Jésus à l'état d'objet sexuel, d'esclave. Il va donc le plus souvent traiter sa femme comme il pense que Jésus devrait traiter la diablesse isiaque, c'est-à-dire avec la vénération d'un homme sans caractère et non avec le respect sain qu'un chrétien authentique doit à sa femme. L'homme gnostique va la laisser commander, comme il souhaite que Jésus le fasse vis-à-vis d'Isis. 


Lors des rapports conjugaux, l'homme gnostique symbolise Jésus et la femme le démon Isis-Lilith, toujours vainqueur et rebelle. Le rapport conjugal en est souvent influencé. Comment voulez vous qu'après, l'homme ait de l'autorité?


Cela va encore plus loin, en mystique kabbaliste, car le gnostique de la kabbale dite "chrétienne" vénère le sexe de la déesse isiaque et s'en fait l'esclave. Il se consacre à ce sexe, qu'il nomme de certains noms codes. Le gnostique se retrouve souvent énormément diminué psychologiquement par cette "dévotion", réminiscence des cultes à mystères antiques où les hommes allaient parfois jusqu'à se castrer en l'honneur "de la Grande déesse". 


Je parle ici du kabbaliste "chrétien" moyen. J'excepte d'autres cas plus rares où le gnostique décide de choisir le chemin de gauche de l'arbre de vie, c'est à dire la magie noire ou la méchanceté ouverte. Dans ce cas, il devient un criminel sans scrupules et peut être brutal vis-à-vis des femmes. C'est souvent la voie choisie en Islam, mais ce peut être également la voie de certains faux "chrétiens" méchants ou brutaux.


Sachant cela, est-il souhaitable de donner davantage d'autorité à l'homme kabbaliste ? La réponse est non, parce qu'il est souvent plus vicieux que sa femme kabbaliste, bien qu'il partage la même religion isiaque. Il est plus vicieux parce qu'il est souvent moins naïf : il sait en effet à quoi s'en tenir concernant la pédophilie, la méchanceté, les calomnies, l'hypocrisie des chefs de la kabbale chrétienne. Il ne les adule pas, lui. Il sait qui ils sont. C'est sa femme qui veut des directions spirituelles avec ce prêtre kabbaliste qui joue au petit saint et prie les yeux levés au ciel. Lui, l'homme, il sait ce que vaut ce prêtre. Il est complice de son vice par son silence. 


2) Deuxième raison pour laquelle l'homme se laisse commander, à mon avis.

En même temps qu'il voit le vice et la noirceur de la kabbale "judéo-chrétienne", l'homme voit sa femme, sa femme qu'il aime et qui garde encore une certaine fraîcheur au milieu de cette boue. Certains maris kabbalistes "chrétiens" vont par exemple regarder des images porno sur internet, en cachette de leur femme, pendant que celle-ci va lire Louis-Marie Grignion de Monfort ou Les gloires de Marie d'Alphonse de Liguori. Pendant que le mari vénérera le sexe de la déesse en faisant de la pornographie, sa femme, le plus souvent gnostique comme lui, se consacrera au "Cœur immaculé". Elle y croit encore. Non qu'elle ignore que le Cœur Immaculé n'est qu'un symbole de ce que nous pourrions appeler en langue des oiseaux, l'abricot d'Adèle, le panier d'Hélène, la cave de Bonne Maman, la grotte de Catherine ou le buisson de Lili... La femme gnostique n'est pas une ignorante à ce point. Il n'y a que les chrétiens non gnostiques pour croire que le Cœur Immaculé est véritablement le Cœur de la mère historique de Jésus. Mais enfin, même si elle est impure, la femme gnostique reste souvent davantage dans l'abstraction que son homme. Et il est attendri, attiré par ce reste de fraîcheur. Alors il cède et se laisse faire, parce qu'il l'aime et qu'il sait qu'elle est meilleure que lui. Certains reprochent aux hommes ce mouvement de leur conscience qui est, à mon avis, moins chez eux une vile soumission qu'une adhésion plus ou moins volontaire et aimante à ce qui reste de bien dans le couple. C'est le moindre mal, même s'il faudrait plutôt ouvrir les yeux et quitter la kabbale tous les deux.



Appel aux hommes et aux femmes kabbalistes

Hommes gnostiques, Jésus est en effet votre modèle mais c'est un Dieu fort qui écrasera un jour Isis-Satan. S'il semble se laisser faire momentanément, ce n'est pas parce qu'il est faible. Il l'avait prédit cette apparente inaction, au sceau n°5 de l'Apocalypse, pour notre période qui est celle de l'Église de Sardes, et cette inaction n'est que passagère. Dieu ne souffre pas et sa puissance n'est pas amoindrie. Ne croyez pas qu'il approuve le culte gnostique. Il le hait et va bientôt punir la kabbale par le sixième sceau de l'Apocalypse. Il a déjà puni l'Europe kabbaliste par le fléau de la peste, sous Thyatire, comme il l'avait promis. Il a prévenu qu'il ne ferait rien sous Sardes mais qu'il agirait sous Philadelphie. Il a également prédit que Sardes durerait longtemps. Son plan se réalise exactement selon ce qui est écrit. 


Jésus est fort et vous aussi, vous êtes forts. Vous avez en vous des réserves de forces insoupçonnées et votre autorité se révélera spontanément quand vous défendrez le bien. Je vous dis un secret, hommes : si vous manquez d'autorité, c'est parce que souvent, vous n'êtes pas les meilleurs. C'est parce que, du fait de votre adhésion au mal, vous n'avez pas le droit avec vous. Du fait de votre mauvaise conscience, vous perdez spontanément votre autorité. Vous ne vous sentez pas le droit de commander. Savoir que l'on défend le bien et le vrai donne confiance en soi, rend sûr de soi. Vous retrouverez naturellement votre autorité quand vous choisirez Jésus et renierez la diablesse isiaque. Cessez de vous soumettre à la kabbale et servez-vous de vos forces pour défendre la vérité, la foi chrétienne véritable, la vertu (je ne parle pas en langue des oiseaux qui applique ces mots à Isis).


Femmes gnostiques, il faudrait cesser de croire "saints" certains pasteurs gnostiques qui ne le sont pas et ouvrir les yeux. Vous êtes parfois trop naïves. Réalisez que vous avez été enrôlées malgré vous dans une association criminelle, dirigée par des criminels souvent haineux, sous couvert de vertu, de justice et de sainteté. Ceux que vous adulez ont souvent une double vie et ceux qui n'ont pas de double vie ont été trompés comme vous. Remettez en cause tous les mensonges qu'on vous a appris et étudiez le vrai visage d'Isis et de l'Eglise kabbaliste en étudiant l'histoire, depuis les origines du monde. Revoyez toute l'histoire de l'Église sans lire les livres mensongers de la kabbale chrétienne soi-disant réactionnaire, mais en cherchant la vérité sur internet. Qui accuse quotidiennement Dieu et les vrais chrétiens des crimes de Satan et de la kabbale "chrétienne" satanique? Qui a torturé ? Qui a menti ? Qui a fait les guerres ? Qui a demandé et demande toujours des sacrifices humains ?  La kabbale, votre fausse Sainte Vierge qui est en réalité Isis-Lilith-Ishtar-Allat, la grande prostituée de l'Apocalypse, celle qui a écrit Mystère sur son front, celle que vous appelez Rome, l'Église romaine en langue des oiseaux. Cette fausse Sainte Vierge n'a rien à voir avec la véritable Marie, mère historique de Jésus, ni avec l'Église fondée par Jésus et dont le premier Pape fut Saint Pierre.


Les vrais chrétiens qui ne sont pas gnostiques.

Vous le savez, vous, chers amis : ce qui importe, c'est que soit faite la volonté de Jésus. Si c'est l'homme qui la voit en premier, il la montre à sa femme et elle le suit avec bonheur. Si c'est la femme qui la voit en premier, elle la montre à l'homme et il la suit sans aucun amour propre. Le véritable couple chrétien n'est pas duel, il est un. Les deux époux chrétiens veulent faire la volonté de Jésus et sont prêts à mourir pour cela. Ils sont presque toujours d'accord tous les deux. Ils sont de bonne volonté. 


En cas de litige entre les deux

Si l'un des deux époux est certain à 100% que l'autre va contre la volonté de Dieu, c'est son devoir de résister et de ne pas obéir. Dans le couple, c'est en effet Jésus qui doit avoir le dernier mot. Ce n'est ni l'homme, ni la femme. C'est Dieu. Il faut d'abord expliquer gentiment et charitablement la vérité à son conjoint. Mais si le conjoint s'entête et mène la famille à sa perte, il faut s'opposer à lui tant qu'on le peut, avec intelligence et calme. Choisissons toujours ce qui est le meilleur pour l'âme de nos enfants et pour notre âme. L'erreur n'a aucun droit, le bien et la vérité ont tous les droits. 

Si le conjoint aveugle est de bonne volonté, il ne tardera pas à s'apercevoir de son erreur par le raisonnement et la prière et il remerciera l'autre conjoint qui a vu ce qu'il fallait faire et qui n'a pas cédé. Si la femme sait qu'elle a raison, elle ne doit donc pas se laisser culpabiliser de résister parce qu'elle est une femme. Elle doit se battre pour la vérité et la vertu, non parce qu'elle est femme mais parce que le bien a tous les droits.


Si la situation s'envenime et qu'il commence à être évident que l'autre met de la mauvaise volonté à voir une vérité évidente sur un sujet grave, il est possible que votre conjoint ne soit pas le chrétien ou la chrétienne que vous pensiez, mais un ou une kabbaliste. La kabbale est tellement majoritaire chez les chrétiens qu'il arrive qu'un chrétien authentique se marie à son insu avec un kabbaliste. Nous verrons plus tard ce que l'on peut faire dans ce cas.


Cette image symbolise l'opposition entre Jésus-Dieu 
et Isis-Satan.


Conclusion 

La kabbale est responsable du manque d'autorité qu'elle dénonce et déplore chez les hommes. Il est meilleur, tant que les kabbalistes ne se convertissent pas, que ce soient les femmes qui continuent à commander dans les familles et certaines structures sociales, car elles sont globalement plus vertueuses. Si les maris obéissent à ces femmes, c'est parfois, non de la faiblesse, mais de l'amour et du respect, parce qu'ils savent qu'elles sont meilleures qu'eux et plus dignes de commander.

Il faut constater le malaise chez les hommes, voir que ce n'est pas naturel, remettre la kabbale en question et se convertir à Jésus. Certaines femmes kabbalistes doivent quitter leur naïveté. 

La problématique véritable n'est pas de savoir si c'est l'homme ou la femme qui doit commander et tenir les postes de responsabilité. Le problème est plutôt de savoir ce qu'il faut commander, quelle direction donner à notre vie, ce que sont la vérité, l'amour, le bonheur du couple, de la famille, de la France, du monde. 

L'avenir, c'est l'adhésion à la vraie religion chrétienne fondée par Jésus et prêchée par les apôtres. Il faut fuir la kabbale isiaque gnostique, avilissante, destructrice, vicieuse.