samedi 11 mars 2017

Signification de Adam Kadmon : c'est un nom désignant Jésus en langue des oiseaux



Adam Kadmon est un personnage symbolisant l'arbre de vie, en science kabbalistique. L'arbre de vie et le nom Adam Kadmon sont le symbole de Jésus. Wikipédia présente cette affirmation comme une théorie officielle soutenue par plusieurs kabbalistes. La kabbale chrétienne du Moyen-âge affirme que Jésus est l'arbre de vie. Je donnerai des exemples plus tard, quand nous étudierons le Moyen-Âge.

Grâce à la langue des oiseaux, on peut en effet confirmer que Jésus est appelé arbre de vie et Adam Kadmon. Jésus est l'arbre de vie auquel grimpe Isis-Satan pour prendre le pouvoir, dans l'utopie imaginaire gnostique.  Il est symbolisé par la lettre samek, attribuée à Tipheret, signifiant arête de poisson, colonne vertébrale, ossature.


Jésus est  appelé Adam, en langue des oiseaux, c'est-à-dire être humain fait de terre. Le dictionnaire des strongs dit que le mot Adam, être humain fait de terre, vient d'un autre strong (n°119, Adam), signifiant être de couleur rouge, couleur voyante et vive, comme les péchés. C'est un exemple de langage trafiqué par la kabbale de la Bible massorétique. Les personnages nommés Adam symbolisent Jésus dans les films, les livres. (article à venir. Voir un exemple sur ce lien)

Kadmon signifierait originel, en françaismais à mon avis il y a un ou plusieurs jeux de mots en hébreu :

1) Kad signifie cruche, pot, seau en hébreu : trois mots désignant Jésus en langue des oiseaux. Guénon dit dans symboles de la science sacré que Jésus est le Graal, c'est-à-dire la coupe contenant la substance isiaque. C'est pour cela qu'un pot, une cruche est un symbole sexuel symbolisant Jésus. Un cruche cassée est un symbole d'agression sexuelle, en langage kabbaliste.
  Amon est un dieu égyptien solaire symbolisant Jahvé (Amon-Râ). 
Kad + amon = Kadamon, soit à mon avis, Kadmon.

On retrouve le symbolisme du pot dans le nom de Harry Potter. Harry Potter, symbole de Jésus subissant le culte gnostique, est en fait Ahriman-le-potierAhriman est un démon symbolisant le vrai Dieu, en langue des oiseaux gnostique et Potter, potier est une allusion au pot. A moins qu'il ne faille lire Pot-ter (trois pots, comme la Trinité). 

Un pote est également un terme désignant Jésus, en langue des oiseaux française. Cela vient de pot, me semble-t-il. (article à venir)


2) Il est possible qu'il y ait un deuxième jeu de mot : Admoniy signifie roux en hébreu et le K symbolise la castration, en référence au ka égyptien. Ka'ah signifie être triste, découragé, brisé, en hébreu. Kaa est le nom du serpent symbolisant Apophis-Jahvé dans le film Mowgli et le nom d'un homme roux illuminé, asocial et prophète, dernier survivant d'une famille royale dans la BD d'Alix Ô Alexandrie (son nom s'écrit Qaa). Le nom  Qaa de cet homme symbolise Jahvé, représenté comme un roux, en référence au démon égyptien Seth, qui était roux et auquel il est sans cesse assimilé en langue des oiseaux. 

Comme on peut le constater dans cet extrait, Qaa ne supporte pas l'eau froide (allusion au culte gnostique) et a des phobies tout en possédant des pouvoirs magiques. Un pot/ cruche/ timbale en terre est près de lui, dans la case de gauche.


Kadmon pourrait donc signifier également Kaa- admoniy : le roux brisé, émasculé par le culte kabbaliste de Cybèle. En effet, Adam Kadmon, quand il est représenté de face, n'a pas de sexe masculin. Il n'a pas de sexe féminin non plus. Il est dit "androgyne". Il a parfois une couronne sur la tête.

Dans un article précédent, sur le culte de Cybèle, je disais que je ne savais pas pourquoi les hommes représentant Jésus avaient souvent mal à l'épaule. En fait, il s'agit de l'épaule gauche, qui correspond à Binah-Isis ou à gevourah, suivant les images. C'est le diable isiaque (Binah) ou Hécate -Isis (Gevourah) qui est censé lui faire mal à l'épaule. Beaucoup de héros symbolisant Jésus sont blessés à l'épaule. Parfois le dessinateur se trompe et met la blessure à l'épaule droite, mais le plus souvent, il pense à la mettre à l'épaule gauche.

Ceux qui possèdent les BD de Bill Jourdan peuvent s'amuser à compter les nombreuses blessures à l'épaule de Bill et d'Halleluia et vérifier si le dessinateur ne s'est pas trompé de côté. Parfois il se trompe... sauf que nous devons nous rappeler que Jésus ne peut plus être blessé par Isis, depuis sa résurrection. Il a accepté de souffrir pour nous pendant sa vie terrestre. Maintenant, il possède un bonheur parfait, à la droite du Père et j'espère que nous le rejoindrons tous un jour, après avoir rejeté la gnose, si nous l'avons embrassée par erreur.