mercredi 8 mars 2017

Le melon ou la pastèque, symboles de Jésus ou Jahvé en langue des oiseaux - moustache - barbe - ours - symbole du C.


Article modifié le 10 mars 2017.

Cette image affirme que Melon is God, c'est-à-dire que Dieu est un melon. 

Je ne sais pas encore pourquoi exactement Dieu est assimilé à un melon en symbolique kabbaliste, mais c'est probablement lié à la symbolique du sein car en argot, un melon, de même qu'un robert (prénom symbolisant officiellement Jésus), est un sein. Mélanie Klein a inventé le concept psychanalytique de bon sein et mauvais sein. Un site affirme que le concept du sein de Mélanie Klein revient à penser au cerveau... Ce qui n'est pas vrai, sauf si on parle en langue des oiseaux car le cerveau est un mot célèbre pour désigner Jésus. Donc un sein peut symboliser Jésus.


La moustache ou la barbe (strong hébreu sapham = sa femme en langue des oiseaux) sont un symbole de Jahvé uni de force à Isis dans le culte kabbaliste sacrilège. Les princes charmants modernes ont souvent une petite barbe de quelques jours pour symboliser Jésus. C'est pour cela qu'une moustache a été ajoutée au melon ci-dessus.


Un ours est un symbole de Jésus ou Jahvé. Ici ce symbole est associé au melon

Le quartier de pastèque symbole de l'émasculation du culte de Cybèle kabbaliste.

Le mot nom est un mot signifiant phallus en langue des oiseaux. Cela vient de l'hébreu shem (nom) et est apparenté à suwm. Suwm signifie mettre mais aussi, poser violemment, faire éclater. Jahvé, c'est celui que les kabbalistes veulent "faire éclater". Cette image et cette expression reviennent dans leurs histoires et leurs discours. Les Juifs disent : "le nom" au lieu de dire : Jahvé. 


Vidéo blasphématoire avec de temps en temps quelques femmes à moitié déshabillées symbolisant Isis, alternant avec des images où l'on voit un homme dans un C majuscule. 
Le C est ambivalent, en kabbale. C'est le symbole soit de l'utérus isiaque, soit le symbole de Jésus émasculé (c'est-à-dire un O auquel il manque un morceau) vous disent les kabbalistes. 
L'emploi du C en tant que symbole de l'émasculation est largement plus fréquent que l'emploi du C en tant que symbole isiaque. Je pense au moins 80% du temps, il est employé en tant que symbole blasphématoire christique.
Les jeunes répètent en chantant melon dieu et melon the god sans cesse.






Cette image symbolise l'émasculation. Le cœur est un symbole phallique en langue des oiseaux. Cette image signifie : on a enlevé son cœur à Jésus, c'est-à-dire son phallus, en langue symbolique kabbaliste. 



Cette image est une allusion au culte gnostique qui transforme Jésus en cube (voir René Guénon, symboles de la science sacrée. Faire ctrl + F et taper successivement carré et cube dans le pdf. Le carré et le cube sont deux symboles de Jésus, appelé centre du monde, nombril du monde, axe du monde, dit Guénon). C'est le sens de l'expression, je vais te mettre la tête au carré. Cette expression signifie tabasser, mais aussi émasculer, faire des sacrilèges, en langue des oiseaux. (voir également note 2 de l'article sur le prénom Robert, signifiant quart, carré).

Cette image de pastèques carrées symbolise la multiplicité des hosties consacrées dans le monde, ayant subi, certes, le culte gnostique, mais restant cependant la présence réelle de Jésus. Cette image signifie à mon avis que certains en ont assez de ce culte kabbaliste dit "de la voie humide" et veulent passer à la phase suivante : la messe noire. Pour la kabbale, "la voie humide alchimique" est une étape mais ne doit pas subsister toujours.

En effet, le kabbaliste pense que le culte gnostique de la voie humide est trop digne encore pour Jésus, bien qu'il soit sacrilège. Ce culte multiplie les hosties, donc répand la présence de Jésus et les gnostiques pensent qu'en diminuant le nombre d'hosties dans le monde, en diminuant le culte de la voie humide, on diminuera la puissance de Jésus et de son Père, ce qui est faux. Il n'y a qu'à penser à l'ancien testament. Il n'y avait pas d'hostie consacrée et Dieu a multiplié les preuves de sa puissance.




Croix à l'envers symbolisant Jésus outragé.



Beaucoup de blasphèmes. Efficacité nulle contre Dieu. Efficacité maximale pour perdre les âmes, ce que veut Isis. 

Prions pour les gnostiques, victimes de leurs parents et des mauvais exemples des faux saints depuis le Moyen Âge. Ils sont victimes des pasteurs hypocrites gnostiques jouant aux saints, mentant sans cesse et étant des obsédés sexuels, le plus souvent. Il est normal que ces pasteurs soient vicieux. Ils sont sans cesse au contact d'Isis, la Reine de la sodomie, de la pédophilie et autres pratiques sexuelles vicieuses.