lundi 29 février 2016

Malheur à l’homme double



Ecclesiastique II, 14

Malheur à l’homme double, aux lèvres perverses, aux mains qui font le mal et au pécheur qui marche sur la terre par deux voies

dimanche 28 février 2016

Dieu est le protecteur de tous ceux qui le recherchent dans la vérité



Ecclesiastique II, 13
Car Dieu est compatissant et miséricordieux ; il pardonnera les péchés au jour de la tribulation, et il est le protecteur de tous ceux qui le recherchent dans la vérité.

samedi 27 février 2016

Personne n'a espéré dans le Seigneur et a été confondu




Ecclesiastique II, 11-12

Considérez, mes enfants, les générations humaines, et sachez que personne n’a espéré dans le Seigneur et a été confondu. Qui donc est demeuré ferme dans ses commandements et a été abandonné ? Ou qui l’a invoqué et a été méprisé de lui ?

jeudi 25 février 2016

Serge et Lili cherchent une assistante maternelle - Isis vampire - Des millions de gnostiques sacrifiés d'avance


Manuela Ruda, vampire sataniste lors de son procès


Pour mes lecteurs non gnostiques, je signale que je mets dans cet article quelques symboles gnostiques sans les expliquer. J'expliquerai plus tard ce que j'ai compris de ces symboles et je leur apprendrai à les reconnaître. Si l'on veut mieux communiquer avec ceux que l'on souhaite convertir, il faut essayer de parler en partie leur langue, non pour rentrer dans leur jeu immonde mais pour mieux leur faire comprendre leurs erreurs. Je suis encore débutante en langue symbolique et je ne souhaite pas l'employer systématiquement ni de façon peccamineuse. Il y aura donc peu de symboles. Je signalerai systématiquement tous les articles dans lesquels j'écris de façon symbolique. Si je ne signale rien, c'est que j'écris normalement.

Addendum : Cet article était baptisé initialement Sam et Lili cherchent une assistante maternelle mais je me suis aperçue que j'avais fait un contresens concernant la symbolique du prénom Sam. J'ai d'abord modifié le prénom Sam en Francis, mais c'était également une erreur. Je sais bien que cela va contre la tradition gnostique de marier Lili avec Serge et qu'elle se marie normalement avec Sam. Je suis consciente que je fais une "hérésie" en langue des oiseaux, mais j'aime bien ce genre d'hérésie. J'espère seulement que je ne me trompe pas sur Serge (1). 

Serge et Lili sont un petit couple gnostique comme il y en a tant. Ils habitent un joli appartement, résidence des tortues. Ils prient Isis tous les matins et tous les soirs. Ils ont eu une petite fille le 19 mars dernier et ils l'ont nommée Diane. Lili souhaite travailler de nouveau et elle recherche une assistante maternelle à laquelle elle confiera la petite Diane. Cette assistante maternelle doit avoir la même religion qu'elle car elle ne veut pas de mauvaise influence sur sa fille. 

Ève, leur voisine, est une jeune femme à laquelle on a appris qu'il fallait respecter les convictions des autres. Elle ne partage pas les croyances de Serge et Lili mais souhaite leur rendre service. Elle croit avoir trouvé ce qu'il leur faut : Manuela Ruda. Cette jeune femme vampire est très pieuse envers le dieu de la gnose, Satan. Dans son appartement qu'elle partage avec son mari Daniel, sataniste comme elle, ils ont élevé un petit autel à Satan devant lequel ils prient tous les jours. Manuela vient de sortir de prison. Elle et son mari ont assassiné de 66 coups de couteau leur ami Franck Hackert, le 6 juillet 2001. C'est comme cela qu'on aime, dans la gnose. Ils voulaient le martyriser pour qu'il aille aux côtés de Satan : Nous ne sommes pas des meurtriers. Ils s'agissait d'exécuter un ordre de Satan. Ce n'était ni bien, ni mal, simplement un ordre. Nous voulions être sûr que la victime souffrirait le martyre, pour être plus vite assise à côté de Satan, a expliqué Manuela lors de son procès. 


Manuela vit sa religion à fond. Elle veut faire la volonté de son dieu d'amour. La preuve, on a retrouvé dans leur appartement un carnet comprenant une liste de 30 personnes à tuer, dont les parents de Manuela. Cette liste a été mentionnée lors du procès. 
-Vous auriez osé assassiner vos parents ? a demandé Dieter Justinsky, procureur, d'un ton indigné.
-Bien sûr, répond Manuela, puisque tel était le souhait de Satan. 
Manuela n'est pas une tiède. Elle est pieuse. Elle fait la volonté de son dieu d'amour. C'est évidemment l'assistante maternelle qu'il faut pour Diane, pense Ève. Elle décide d'aller voir Lili pour lui parler de Manuela.

Ève agite la jolie cloche qui tient lieu de sonnette pour entrer chez Lili et Serge. Lili lui ouvre, la reçoit amicalement et lui offre une boisson chaude. Elle écoute avec stupéfaction la proposition d’Ève. Elle lui répond : 
Mais qu'est-ce qui te prend ? Tu n'es pas folle ? 
C'est au tour d’Ève d'être stupéfaite :
Mais je croyais que tu voulais une femme pieuse ayant la même religion que toi ! Il n'y a pas plus pieuse que Manuela. Je voulais te rendre service dans le respect de tes convictions. Excuse-moi, je n'ai pas compris.

Lili est de droite. Elle est donc compatissante envers Ève qui est de bonne volonté. Après tout, ce n'est pas de sa faute si elle n'a pas été initiée et Isis dit qu'il faut avoir l'esprit compatissant et apostolique. Lili se souvient de sa lecture spirituelle de ce matin : une magnifique citation des adorateurs d'Isis de la wicca. Nous venons tous de la déesse dont quelques-uns des dix mille noms sont Isis, Astarté, Diane, Hécate, Demeter, Kali, Inanna et nous y retournons.





Le site ci-dessous lui a dit que c'était une citation wiccane. 



Lili est allée sur la page facebook du sanctuaire Magickal Moonie qui diffuse cette image et a été accueillie par une bannière portant la devise suivante : Blessed are the witches! Bénies soient les sorcières ! Lili se sent de plus en plus attirée par la spiritualité wiccane qui insiste beaucoup sur la dévotion envers Isis. Mais attention, elle veut rester de droite. Manuela, elle, est de gauche. Cela ne peut donc pas convenir à Diane qui est destinée à être de droite comme ses parents. Et puis... Si l'envie prenait à Manuela de faire à sa fille comme elle a fait à Franck ?

Lili explique donc à Ève : je n'ai pas envie de confier Diane à Manuela qui est une vampire. Elle risquerait de sacrifier ma fille à Satan. Je préfère la spiritualité d'Isis, ma mère et notre mère à tous.

Ève ne comprend plus rien du tout. Elle pense que comme tous les gnostiques, Lili manque de logique. Elle lui répond : Tu penses bien qu'avant de te faire une telle proposition, j'ai réfléchi à son incongruité éventuelle et j'ai vérifié que je ne me trompais pas. J'ai donc tapé dans google : 'Isis vampire'. Je suis tombée sur quelques documents intéressants que je t'ai apportés :













Les musiciens satanistes de "Two steps from Hell" (à deux pas de l'enfer) représentent ta mère ainsi :

 


Les soldats d'Isis sont des vampires. Tu sais qu'ils ont ta religion. Le nom de leur organisation est suffisamment explicite.



"Nous aimons boire le sang et massacrer pour notre Dieu" affirme ce jeune soldat.

Ève poursuit : "Regarde ce site consacré au vampirisme. Cette personne se présente ainsi : "I am a wiccan vampire just to meet others like me. Je suis un vampire wiccan et je souhaite juste rencontrer d'autres personnes comme moi." Regarde : Les vampires wiccans prient Isis qui est une vampire."




Ève a préparé sa plaidoirie pour défendre Manuela. Elle se trouve plus compatissante que Lili. Ne doit-on pas aider Manuela à se réinsérer dans la société ? Elle ajoute : Tu sais, Manuela et son mari ont gravé un pentagramme avec un poignard, dans la chair de Franck. Et le vampirisme vénère comme toi le pentagramme, qui représente Satan mais aussi Isis, l'étoile. Je crois que tu aimes la wicca. Regarde leur symbole, c'est le même qui a été gravé dans la chair de Franck. Ne te prosternes-tu pas régulièrement devant cette étoile ? Isis, Satan ne sont-ils pas une même personne androgyne, d'après ta foi ?




Regarde les images de vampires diffusées par ce site gnostique :






"Je veux sucer ton sang puis voler ton âme", dit Satan dans ce site. Ne vois-tu pas le pentagramme, signe sacré représentant ta mère ? Ne veux-tu pas que ton dieu prenne ta fille s'il le désire ? Je te trouve un peu tiède dans ta religion.


Lili regarde tout en silence et réfléchit : elle a lu récemment plusieurs livres qui affirment, témoignages à l'appui, que son dieu récompense presque tous les hommes par une étreinte pleine d'amour, après la mort. Elle a déjà eu de grandes consolations pendant lesquelles elle a senti l'amour d'Isis pour elle. Se pourrait-il qu'Isis qui lui a enseigné à mentir aux visages pâles lui mente à elle aussi ? Se pourrait-il qu'elle lui ait envoyé ces consolations et les quelques pouvoirs qu'elle détient pour la tromper et l'emmener en enfer ? Après tout, Isis n'est-elle pas en enfer avec Osiris ? Peuvent-ils donner le bonheur qu'ils n'ont pas ? Isis est-elle vraiment si puissante puisqu'elle n'est pas capable de se libérer elle-même et qu'elle réclame de l'aide aux hommes ? Lili se demande si elle a bien compris le concept isiaque de visage pâle. Il y a peut-être un degré d'interprétation qu'on ne découvre qu'après la mort. Isis pense-t-elle que Lili est aussi, à sa façon, un visage pâle, et qu'on va bien rire quand elle sera de l'autre côté ? 


Etudier la gauche

Lili, songeuse, congédie Ève et se promet de réétudier scientifiquement et logiquement les fondements doctrinaux de ses croyances, en vérifiant chaque affirmation. Elle décide qu'à partir de maintenant, elle étudiera les gauchistes car Isis lui a appris qu'à la fin de la route, la droite et la gauche se rejoignaient. Isis ne lui a-t-elle pas appris qu'elle-même, la déesse, avait également un côté gauchiste ? Serait-il possible que le côté gauchiste d'Isis prévale après la mort ? Mieux vaudrait le savoir avant de mourir, pense Lili. 


Ascète et vampire ?

Elle pense aussi qu'en vertu du principe d'identité on ne peut pas être à la fois le Bien et le Mal, la Cruauté et la Compassion, la Douceur et le Tortionnaire, l'Amour et la Haine, ascète et vampire... à moins que si : on peut être, en un certain sens, ascète et vampire. Et c'est très inquiétant. Quelles preuves a-t-elle que Jésus n'est pas le vrai Dieu et qu'elle a raison d'adorer Isis, un démon tortionnaire et vampire ? Est-elle certaine que la religion chrétienne exotérique n'est pas la vraie ? Lili ne sait plus. 


La Vie ?... Des millions de gnostiques sacrifiés d'avance.

Pour l'instant, l'indice de bonheur humain n'a pas augmenté. Les soldats d'Isis boivent du sang humain. Un jour, il boiront peut-être mon sang, se dit Lili. Les gnostiques n'hésitent pas à se tuer entre eux. Elle le sait. Et si ce qu'elle appelle la Vie était la mort en réalité ? La gnose n'enseigne-t-elle pas dans un film que pour quelques immortels, beaucoup doivent mourir ? Un rabbin gnostique n'a-t-il pas dit que 95% de l'humanité devait disparaître ? Cela signifie que parmi ces 95%, il y a des millions de gnostiques, voire des milliards de gnostiques sacrifiés, pense Lili. Les bouquins que j'ai lu sur la vie après la mort sont écrits sur l'ordre des mages, comme tout le reste. Ces mages sont prêts à me tuer, à tuer des milliards de personnes sans état d'âme. Ils veulent en fait que le monde accepte leur sentence de mort avec philosophie. Ils préparent les gens à mourir en leur racontant ce qu'ils veulent... 


Une mère anthropophage ?

Les mages parlent à Isis très souvent, pense Lili. Elle leur dit de nous tuer. Comme mère, on peut peut-être faire mieux. Jésus a dit qu'il était la Vie. Il est mort pour moi, pour me sauver. Alors que je n'ai cessé de le haïr et de l'outrager, il continue de m'aimer et de me proposer le bonheur. Isis n'est pas morte pour moi et son bonheur a des allures sanguinolentes. Ma religion commence à m’écœurer... La dictature des médias me fatigue... Et je n'ai toujours pas trouvé d'assistante maternelle pour Diane. Finalement, j'ai presque envie de la confier à la famille Roux qui habite à côté de chez moi. Ils ne sont pas gnostiques, mais ce sera toujours plus prudent que de confier Diane à Manuela. 


(1) Note :
Pour le choix du nom de Serge, je me base sur le personnage de Serge de la pièce de théâtre Art, de Yasmina Reza, qui me paraît bien symboliser Lucifer, Yvan symbolisant Jésus, Marc, Dieu le Père. Catherine est un nom symbolisant Isis.

Vous qui craignez le Seigneur, espérez en lui, et sa miséricorde sera votre joie



Ecclesiastique II, 7- 9

Vous qui craignez le Seigneur, attendez patiemment sa miséricorde, et ne vous détournez pas de lui, de peur de tomber. Vous qui craignez le Seigneur, ayez foi en lui, et vous ne perdrez pas votre récompense. Vous qui craignez le Seigneur, espérez en lui, et sa miséricorde sera votre joie. 

mercredi 24 février 2016

les hommes aimés de Dieu s’éprouvent au creuset de l’humiliation. Aie confiance en Dieu, et il te rétablira




Eclesiastique II 4 - 6

Accepte tout ce qui t’arrivera de fâcheux, demeure en paix supporte la douleur, et dans ton humiliation conserve la patience ; car l’or et l’argent s’éprouvent au feu, et les hommes aimés de Dieu s’éprouvent au creuset de l’humiliation. Aie confiance en Dieu, et il te rétablira. Rends ta voie droite, et espère en lui ; conserve sa crainte et vieillis avec elle.

mardi 23 février 2016

Souffre les retards de Dieu



Ecclesiastique II,3

Souffre les retards de Dieu ; demeure uni à Dieu, et attends patiemment

lundi 22 février 2016

Virilité spirituelle - Le piège de la précipitation




Mon fils, lorsque tu entreras au service de Dieu, demeure ferme dans la justice et dans la crainte, et prépare ton âme à la tentation. Humilie ton cœur et attends patiemment ; prête l’oreille, et reçois les paroles de la sagesse, et ne te hâte pas au temps de l’obscurcissement. 

dimanche 21 février 2016

Le Seigneur révélera ce que tu caches


Ecclesiastique I, 30

Le Seigneur révélera ce que tu caches, et te précipitera au milieu de l'assemblée, parce que tu ne t'es pas adonné à la crainte du Seigneur, et que ton coeur est plein de fraude.

samedi 20 février 2016

Ne t'approche pas du Seigneur avec un coeur double - Ne sois pas hypocrite devant les hommes


Ecclesiastique I, 27-29

Car la sagesse et l'instruction, c'est la crainte du Seigneur, et ce qui lui plaît, c'est la fidélité et la mansuétude.
Ne te refuse pas à la crainte du Seigneur, et ne t'approche pas de lui avec un coeur double.
Ne sois pas hypocrite devant les hommes, et prends garde à tes lèvres.

vendredi 19 février 2016

Désires-tu la sagesse ?




Ecclesiastique I, 26

Désires-tu la sagesse ? Garde les commandements, et le Seigneur te l'accordera

mercredi 17 février 2016

mardi 16 février 2016

L'homme sage ne parle pas trop vite et est patient dans les épreuves


Ecclesiastique I, 23-24
L'homme patient attend jusqu'au temps voulu, et ensuite la joie lui est rendue.
Il cache jusqu'au temps voulu ses paroles, et les lèvres des fidèles raconteront sa prudence.

lundi 15 février 2016

La plénitude de la Sagesse est de craindre de pécher




Ecclesiastique I, 16, 21-22

La plénitude de la Sagesse est de craindre le Seigneur. Elle rassasie de ses fruits ceux qui la possèdent. [...]
La crainte du Seigneur bannit le péché, et celui qui s'y attache détourne la colère.
L'homme injuste et emporté ne saurait être justifié, car la fougue de sa colère amène sa ruine.





dimanche 14 février 2016

Preuve que Daniel n'adorait pas le dieu de la gnose : "Le roi livra Bel en la puissance de Daniel qui le renversa"

La gnostique sataniste (1) 
Helena Petrovna Blavatsky


Le dieu Bel appartient à la liste des divinités adorées par la gnose. Il est un équivalent d'Horus-Lucifer pour Helena Blavatsky(2), gnostique éminente, sataniste fondatrice de la théosophie. Dans l'extrait ci-dessous, Daniel renverse le temple et la statue de Bel. Ce texte de la Bible est une des nombreuses preuves que Daniel n'est pas gnostique et que la récupération que les gnostiques font de la Bible est artificielle et mensongère.


Daniel XIV, 21 :

"Le roi les (2) fit donc mourir et livra Bel en la puissance de Daniel qui le renversa ainsi que son temple."


Notes :

(1) Même si les gnostiques débutants n'en sont pas toujours conscients, les termes gnostique et sataniste sont redondants. Un gnostique est un sataniste. Il adore Lucifer (qui est Satan) et il veut instaurer son culte sur la terre.

(2) La référence précise du texte d'Helena Blavatsky sera donnée plus tard, avec toutes les autres références sur la gnose. C'est volontairement, pour diverses raisons de prudence, que je ne donne que peu de références maintenant.

(3) les = ceux qui avaient demandé qu'on jette Daniel dans la fosse aux lions.

samedi 13 février 2016

C'est le Dieu de Daniel qui est le Sauveur





Daniel XIV,42

"Que tous les habitants de la terre craignent le Dieu de Daniel, parce que c'est lui qui est le Sauveur".

vendredi 12 février 2016

Vous n'avez pas abandonné ceux qui vous aiment



Et Daniel dit : "Vous vous êtes souvenu de moi, mon Dieu, vous n'avez pas abandonné ceux qui vous aiment."

jeudi 11 février 2016

Pour les gnostiques aimant les étoiles



Promesse du vrai Dieu à Daniel :
 XII, 3 
Ceux qui enseignent la sainteté à un grand nombre seront comme les étoiles dans les perpétuelles éternités.

Si donc les gnostiques veulent devenir brillants comme des étoiles (et ils le veulent, l'étoile est un de leurs symboles préférés), il faut qu'ils enseignent la sainteté selon Jésus et non selon Lucifer. Ce n'est pas Lucifer qui a fait cette promesse, c'est l'unique vraie Trinité catholique. Cette promesse ne concerne donc uniquement que ceux qui aiment le vrai Dieu. Pourquoi les gnostiques ne croient-ils pas celui qui ne ment jamais ? Pourquoi méprisent-ils le bonheur et la gloire qu'il leur offre ?

mercredi 10 février 2016

Erratum concernant Ezechiel ch.38



J'ai écrit dans l'article sur l'argument gnostique du consensus que le tremblement de terre décrit dans Ézéchiel chapitre 38 devait être rapproché du sixième sceau de l'Apocalypse et qu'il s'agissait du même événement. J'ai écrit cela de mémoire, sans relire Ézéchiel, en me basant sur l'interprétation que j'avais faite de ce texte lorsque je l'avais étudié en 2013. J'ai relu hier ce chapitre et je me suis aperçue que je me suis trompée car le tremblement de terre décrit au chapitre 38 d’Ézéchiel intervient pour protéger Israël déjà convertie antérieurement à celui-ci. Le tremblement de terre annoncé par Ézéchiel n'est pas présenté non plus comme étant universel, à l'inverse du sixième sceau de l'Apocalypse. Il s'agit donc très probablement de deux événements différents. J'ai retiré de l'article le paragraphe erroné.


mardi 9 février 2016

Comment la gnose travaille à réaliser l'Apocalypse en disant vouloir l'éviter -- L'histoire de Ninive




Satan-Lucifer joue sur la peur des châtiments

Les gnostiques disent dans de nombreuses publications (le plus souvent en utilisant leur langage symbolique, que nous apprendrons à connaître en partie plus tard) que la Trinité catholique est un Dieu très dangereux et redoutable qui va détruire l'humanité si on ne l'en empêche pas. La gnose dit vouloir empêcher les cataclysmes décrits dans l'Apocalypse. (Les gnostiques initiés savent que l'Apocalypse est un livre écrit contre eux et non pour eux, contrairement à ce qu'ils veulent faire croire aux gnostiques débutants). La gnose se présente donc comme le sauveur de l'humanité, puisqu'elle travaille à empêcher la réalisation de l'Apocalypse. 


La cause même du châtiment (c'est-à-dire le péché) est présentée par Lucifer de façon inversée, comme le remède au châtiment.

Pour empêcher les cataclysmes annoncés, la gnose préconise exactement l'inverse de ce qu'il faut faire : elle dit qu'il faut multiplier les sacrilèges afin d’annihiler la puissance de Dieu et l'empêcher ainsi de détruire l'humanité. La gnose dit : tuons Jésus mystiquement en lui ôtant tout puissance par notre magie. Il est surprenant de voir comment ce faux raisonnement convainc un nombre très important de gens. Personne n'a l'air de s'apercevoir qu'il s'agit d'un faux raisonnement. Il est pourtant évident que les hommes et le démon ne peuvent pas diminuer la puissance de Dieu, sinon Dieu ne serait pas Dieu. Par contre, les hommes peuvent malheureusement diminuer leur propre puissance en perdant leur âme en allant en enfer. Ils sont faits pour régner avec Dieu, mais, aveuglés, ils se condamnent eux-mêmes à la déchéance éternelle. La difficulté est que les gnostiques ne semblent pas croire qu'ils iront en enfer (du moins pour la plupart. Je ne sais toujours pas ce que croient les hauts-grades qui sont très conscients qu'ils prient un démon emprisonné en enfer, puisqu'ils le disent à plusieurs reprises explicitement dans différents livres dont je donnerai les références plus tard). Satan aveugle ses adeptes en augmentant leur pouvoir sur la terre et en les comblant de sensations et d'illusions mensongères concernant l'au-delà. Ils ne réalisent donc pas leur malheur en cette vie.


L'exemple de la prophétie de Ninive et le sens qu'il faut donner à la Bible.

La gnose interprète de façon inversée de nombreux textes de la Bible dont le livre de Jonas (au moins en partie). L'histoire de Ninive devrait pourtant éclairer les gnostiques dans leur erreur au lieu de les conforter. La Bible a été écrite par la Trinité catholique et non par Satan. Ce n'est donc pas Satan qui est le maître du sens qu'il faut donner à la Bible et ce n'est pas en appliquant artificiellement ses interprétations mensongères sur les textes sacrés que la gnose arrivera à infléchir les événements en sa faveur. Mais le propos de cet article n'est pas aujourd'hui de réfuter l'interprétation gnostique de Jonas. Il est de tirer de l'histoire de Ninive la leçon évidente que Dieu nous donne.


Dieu a renoncé à punir Ninive suite à la prophétie de Jonas.

Jonas avait annoncé aux habitants de Ninive que la ville serait détruite dans 40 jours. Les Ninivites ont demandé pardon à Dieu de leurs péchés. Dieu s'est laissé toucher et a décidé de ne pas les châtier. Malheureusement, cette ville est retombée ensuite progressivement dans ses fautes antérieures et Tobie père qui vivait à Ninive peu avant le châtiment a dit à son fils de quitter la région parce que la ville allait être détruite à cause de ses péchés. Elle fut détruite en effet peu après Tobie, environ deux cents ans après la prophétie de Jonas, en 612 avant Jésus-Christ. 


Ishtar, la déesse des Ninivites était la grande déesse de la gnose.

La déesse des Ninivites, comme tous les faux dieux païens, appartient à la tradition primordiale gnostique qui est le culte de Lucifer sous divers aspects masculins et féminins et des centaines de noms différents. Ishtar est l'un des nombreux masques de Lucifer. Il est plus malin de se présenter aux gens sous une forme féminine sensuelle plutôt que sous la forme d'un bouc puant ! Lucifer aime jouer à être une femme, afin d'attirer la clientèle, surtout les hommes. Ishtar était pourtant une amante qui tuait parfois ses partenaires masculins. Elle était réputée être dangereuse pour ses amants et ses ennemis. La déesse de la gnose a également cette réputation. Ishtar était la divinité la plus prisée de Ninive. Elle était surnommée Reine de Ninive et Reine des prostituées. Elle incarnait la débauche et la violence. Tous les spécialistes disent qu'Ishtar a pour équivalent de nombreuses autres déesses dont Inanna, Astarté (ces deux-là réclament officiellement des sacrifices humains), Vénus et Isis. Les adorateurs d'Ishtar du temps de Jonas ont cru à la prophétie et ils ont réussi à écarter le châtiment, non en redoublant de péchés mais en demandant pardon au vrai Dieu. Ils ont ensuite été châtiés 200 ans plus tard parce qu'ils sont retournés à leurs péchés. 


Premier enseignement de l'histoire de Ninive : la Trinité catholique n'est pas injuste. Elle sait pardonner aux coupables repentants et retirer les châtiments annoncés. 


Deuxième enseignement : la prophétie des châtiments est toujours conditionnelle. Les prophéties apocalyptiques servent à prévenir le mal. Elles ne s'accomplissent que si des péchés attirent la colère de Dieu. Si toute l'humanité quittait la gnose et vivait en respectant les dix commandements et en priant Jésus sincèrement, aucun châtiment n'arriverait jamais et le monde vivrait dans le bonheur. La fin du monde aurait lieu une fois que le nombre des élus serait atteint, mais cela se ferait doucement car il n'y aurait pas besoin de punition venant du ciel. Ce serait possible si les gouvernements et les pasteurs changeaient. Mais malheureusement ces châtiments ne seront pas évités parce que la majorité des gens ne se convertira pas, aveuglés qu'ils sont par les faux raisonnements lucifériens.


Tactique luciférienne : envenimer davantage la situation. 

Au lieu d'inciter à la conversion pour éviter les châtiments, la gnose réclame toujours davantage de péchés. Lucifer essaye d'envenimer les choses au maximum : les écrits gnostiques se plaignant qu'il n'y a pas assez de sacrilèges sont nombreux. La gnose veut à présent vulgariser les sacrilèges et les péchés de façon ouverte. Le prétexte donné à cela est que Jésus reste "dangereux" et qu'il faut encore davantage l'annihiler pour éviter les cataclysmes à venir. Or il est évident que c'est le contraire qui va se passer. 


Cette tactique luciférienne de la course au péché va déclencher le cataclysme que les gnostiques disent vouloir éviter.

Loin d'éloigner le châtiment, la gnose va le déclencher. Elle pense pouvoir maîtriser les événements comme elle a dirigé et maîtrisé les deux guerres mondiales précédentes pour faire avancer sa cause... mais cette fois, il me semble, si j'en crois l'Apocalypse, que cela va échouer. Elle va découvrir que celui qu'elle croyait avoir annihilé a toujours autant de pouvoir, qu'il va balayer les plans démoniaques préparés depuis des siècles et restaurer son Eglise (voir dans cet article, le paragraphe Des gnostiques vont se convertir). Le seul vrai Dieu va rappeler qu'il est le véritable maître de l'histoire.


Il est encore possible de restaurer l'Eglise sans passer par un bain de sang. Il suffirait de tous se convertir. Mais malheureusement, les gnostiques veulent le bain de sang parce qu'ils espèrent faire avancer ainsi le culte de Satan et parce qu'à travers eux, c'est Satan qui hait l'humanité qui le veut. Beaucoup de gnostiques vont probablement perdre la vie dans la guerre et les troubles que prépare la gnose. Les chrétiens ne seront pas les seuls à souffrir. Certains gnostiques le savent mais ils pensent probablement, dans leur aveuglement, en faire un passeport pour le ciel, comme le pensaient leurs prédécesseurs gnostiques qui ont donné leur vie pour la cause de Satan. 


Jésus et son Père sont toujours désignés comme les responsables des maux crées par les péchés.

Satan veut encore accuser Jésus des horreurs qu'il prépare avec les fous qui le suivent. Il accusera également Jésus de punir l'humanité par un châtiment que, cette fois, la gnose ne pourra pas maîtriser (si j'ai bien interprété le sixième sceau de l'apocalypse -- voir note 2 de cet article -- ce qui est mon opinion personnelle). Puissent de nombreux gnostiques s'apercevoir de leur folie et revenir au vrai Dieu avant qu'il ne soit trop tard pour leur âme. Il ne faudra pas accuser Jésus d'être un tueur parce qu'il va punir les gnostiques qui veulent tuer l'humanité. Des citations sur les projets gnostiques de décimer l'humanité seront fournies plus tard. 


La "vengeance" chrétienne

Avec Jésus, les chrétiens ne souhaitent pas la mort de ceux qui souhaitent la leur. Ils souhaitent au contraire qu'ils vivent. La "vengeance" des chrétiens est de faire vivre éternellement ceux qui veulent les tuer physiquement. C'est "l'alchimie" chrétienne : transformer les bourreaux en saints. Le chrétien se bat pour arracher les âmes à Satan-Lucifer. C'est la sainte "vengeance" que nous devons réclamer tous les jours en union avec Jésus. Les gnostiques connaissent cet état d'esprit de Jésus et des chrétiens. Ils savent qu'ils sont aimés. Mais ils ont été entraînés dès leur jeunesse à mépriser la charité. Je produirai au moins deux textes de livres gnostiques enseignant cela. Cet état des choses ne doit pas nous scandaliser. Si nous tombions dans le piège de nous scandaliser devant le cynisme et la cruauté gnostique, nous deviendrions haineux et c'est ce que veut Lucifer. Il sait que si nous continuons à prier pour les gnostiques, nous finirons par lui arracher des âmes. Il en a peur. Une seule âme a un prix infini pour lui. Nous ne devrons donc pas céder aux tentations de révolte et de haine et qui se présenteront à nous, parce que le grand vainqueur serait Lucifer. La gnose essayera de nous faire succomber sur ce point. Nous devons supplier Jésus qui a pardonné à ses bourreaux qui le crucifiaient de ne pas permettre que nous succombions. Il faudra prier pour nos ennemis comme Jésus l'a fait sur la croix, même s'ils se moquent de nos souffrances et de nos prières. Si nous persévérons jusqu'à la mort, Jésus ne pourra pas ne pas nous écouter. Nous arriverons à sauver des gnostiques. Nous ne pouvons pas consoler davantage Jésus qu'en lui donnant des âmes et nous serons éternellement heureux au ciel avec nos anciens ennemis. Cela vaut la peine de souffrir quelques années pour ensuite être heureux éternellement avec Jésus et avec les âmes que nous aurons sauvées.


lundi 8 février 2016

Prière de Daniel (3ème partie)




Mon Dieu, prêtez l'oreille et écoutez. Ouvrez vos yeux et voyez nos désolations et la ville sur laquelle votre nom a été prononcé. Car ce n'est pas à cause de nos justices que nous déposons devant vous nos supplications, mais à cause de vos grandes miséricordes.
Seigneur, entendez. Seigneur, pardonnez. Seigneur, soyez attentif et agissez. Ne tardez pas, à cause de vous-même, mon Dieu, car votre nom a été prononcé sur votre ville et votre peuple !"
Comme je parlais encore, priant, confessant mon péché et le péché de mon peuple d'Israël, et que prosterné, je répandais mes prières devant  mon Dieu, pour la sainte montagne de mon Dieu
comme je parlais encore dans ma prière, cet homme, Gabriel, que j'avais vu auparavant en vision, s'approcha de moi d'un vol rapide vers le temps de l'oblation du soir.
Il m'instruisit, me parla et dit : " Daniel, je suis venu en ce moment pour t'ouvrir l'intelligence.
Dès le commencement de ta prière, une parole est sortie, et moi je suis venu pour te la faire connaître, car tu es un homme favorisé de Dieu.

dimanche 7 février 2016

La prière de Daniel (2ème partie)




Daniel ch. IX, v. 9 à 17


Nous n'avons pas obéi à la voix du Seigneur notre Dieu, pour suivre ses lois qu'il a mises devant nous par l'intermédiaire de ses serviteurs les prophètes.

Tout Israël a transgressé votre loi et s'est détourné pour ne pas écouter votre voix. Alors se sont répandues sur nous la malédiction et l'imprécation qui sont écrites dans la loi de Moïse, serviteur de Dieu, parce que nous avons péché contre lui.

Il a tenu ses paroles qu'il a prononcées contre nous et contre nos juges qui nous jugeaient, en faisant venir sur nous une calamité si grande, qu'il n'en est jamais arrivé sous le ciel de pareille à celle qui est arrivée à Jérusalem.

Comme il est écrit dans la loi de Dieu, toute cette calamité est venue sur nous, et nous n'avons pas cherché votre face, Seigneur notre Dieu, en nous détournant de nos iniquités et en méditant votre Vérité.
Et le Seigneur a surveillé le mal, et il l'a fait venir sur nous; car le Seigneur notre Dieu, est juste dans toutes ses œuvres qu'il a faites parce que nous n'avons pas écouté sa voix.
Maintenant, Seigneur, notre Dieu, qui avez tiré votre peuple du pays d'Egypte par votre main puissante, et qui vous êtes fait un nom, comme il est aujourd'hui, nous avons péché, nous avons commis l'iniquité.
Seigneur, je vous en supplie, détournez selon votre justice, votre colère et votre indignation de votre ville Jérusalem, votre montagne sainte. C'est à cause de nos péchés et des iniquités de nos pères que Jérusalem et votre peuple sont en opprobre à tous ceux qui nous entourent.
Maintenant, notre Dieu,  écoutez la prière de votre serviteur et ses supplications, et faites briller votre visage sur votre sanctuaire dévasté, pour l'amour de vous.

samedi 6 février 2016

La prière de Daniel (1ère partie)



La prière de Daniel doit être notre modèle de prière. De même que Dieu n'a pu y résister et a manifesté sa bonté suite à cette prière, de même Dieu nous aidera et nous exaucera si nous le prions dans le même état d'esprit, même si nous ne devons surtout pas demander de manifestation surnaturelle. (Ce serait la dernière des bêtises à faire. Le démon s'engouffrerait dans cette faille immédiatement).

Les gnostiques de moyens et hauts grades font croire aux gnostiques débutants que Daniel, saint Jean, saint Paul, saint Pierre etc. étaient gnostiques. C'est un mensonge qui se démonte facilement par la logique et l'étude interne des textes et je le réfuterai un jour si Dieu le permet. Comment faire confiance en des chefs dont on sait qu'ils nous ont menti dans le passé ou dont on voit qu'ils mentent aux autres ? Quelle certitude les gnostiques plus initiés ont-ils que leurs chefs ne leur mentent pas encore actuellement ? Aucune. Ils sont au service de menteurs. Ils ne savent pas avec certitude où ils sont menés. Ils sont menés en enfer.


Livre de Daniel Ch. IX, v. 1 à 9

La première année de Darius, fils d'Assuérus, de la race des Mèdes, qui fut établi roi sur le royaume des Chaldéens.
La première année de son règne, moi, Daniel, je portai mon attention, en lisant les livres, sur le nombre des années au sujet desquelles la parole de Yahweh avait été adressée au prophète Jérémie, et qui devaient s'accomplir sur les ruines de Jérusalem, soixante-dix ans.
Et je priai le Seigneur Dieu le visage contre terre, me disposant à la prière et à la supplication par le jeûne, le sac et la cendre.
je priai mon Seigneur Dieu, je me confessai, et je dis : "je vous en supplie, Seigneur, Dieu grand et redoutable, qui gardez l'alliance et la miséricorde à ceux qui vous aiment et qui gardent vos commandements,
nous avons péché, nous avons commis l'iniquité, nous avons été méchants et rebelles, nous nous sommes détournés de vos commandements et de vos lois.
Nous n'avons pas écouté vos serviteurs les prophètes, qui ont parlé en votre nom à nos rois, à nos chefs, à nos pères et à tout le peuple du pays.
A vous, Seigneur, la justice, à nous la confusion du visage, comme c'est le cas aujourd'hui, pour les hommes de Juda, les habitants de Jérusalem, tout Israël, ceux qui sont près et ceux qui sont loin dans tous les pays où vous les avez chassés, à cause des iniquités qu'ils ont commises contre vous.
Seigneur, à nous la confusion de visage, à nos rois, à nos chefs, et à nos pères, parce que nous avons péché contre vous.
A vous, Seigneur notre Dieu, miséricorde et pardon, car nous nous sommes révoltés contre vous." 

(à suivre)

vendredi 5 février 2016

Cannibalisme : Béatrice Dalle avoue avoir mangé de l'oreille humaine. Est-elle gnostique ? Civilisation gnostique satanique.











Lien vers la vidéo comportant cet aveu : 



Wikipédia nous apprend par ailleurs qu'elle a participé à des films glauques de sorcière, kidnappeuse d'enfant, lesbienne. Elle a joué le rôle d'une femme voulant arracher un enfant du ventre d'une femme enceinte dans un film d'horreur nommé à l'intérieur





Sa "présence animale crève l'écran" affirme Wikipédia. Elle s'est mariée en 2005 avec Guénaël Meziani (condamné à 12 ans de prison), alors qu'il était incarcéré à Brest pour viols et séquestration de son ancienne compagne. Elle divorce en 2013.


L'abbé de Tanoüarn soutenant Paul Sernine contre la théorie du complot dans la revue certitudes numéro 13 de janvier-février-mars 2003 nous apprend dans ce numéro que Béatrice Dalle a dit sans sourire qu'elle croit au Christ parce qu'il l'aide à croire en l'homme. Béatrice Dalle croit donc en quelqu'un.


Trois citations de Béatrice Dalle :

- Elle dit d'elle dans un article de Gala du 23 novembre 2015 : Je suis une rosière du 19ème siècle ! Quand j’aime, je ne bouge pas une oreille.

- Vous vous rendez compte, trois mille ans après, ce type en slip kangourou, on en parle encore. A propos de Jésus-Christ, Paris Match, 8 novembre 2007. 



Ce serait bien que les gnostiques se demandent si leur dieu est réellement un dieu d'amour ou bien si c'est un dieu de haine et s'ils travaillent au bonheur et à l'épanouissement de l'humanité et à leur épanouissement personnel en soutenant de telles personnes (au cas où Béatrice Dalle serait gnostique). 

Pour l'instant, je ne souhaite pas répondre définitivement à la question du titre de mon article. Mais si Béatrice Dalle était gnostique, il faudrait que les gnostiques qui viendraient à me lire révisent les fondements de leur certitude d'être dans le droit chemin. 


Comment réexaminer la gnose

Il faudrait éliminer des fondements de la croyance gnostique toute apparition ou voyage astral, puisque Dieu et le démon peuvent tous les deux apparaître et donner des sensations du type "voyage astral". Une apparition ou un voyage astral peuvent donc donner des visions, des sensations ou des révélations mensongères. 

Il faudrait uniquement réexaminer la justesse des fondements de la gnose en procédant par raisonnement philosophique et de bon sens en allant si besoin aux sources des textes sur lesquels les gnostiques s'appuient, dans le texte original si possible, en vérifiant la traduction des textes. Il faudrait repenser à l'histoire de l'humanité, à Moïse contre les mages d'Egypte, par exemple. Il faudrait étudier les mœurs des peuplades tuées par Josué sur l'ordre de Dieu : Dom Jean de Monléon nous apprend que des enfants étaient murés vivants dans les fondations des murs de leurs villes. La magie noire et la zoophilie étaient universellement répandues chez ces peuples qui consacraient leurs enfants et leurs biens au diable. 


Soutenir la gnose, c'est travailler à rétablir ce genre de civilisation satanique. 

La gnose veut en effet opérer une opération de reconquête du monde à Satan-Lucifer en le transformant comme avant la venue de Jésus et même comme le monde était plusieurs milliers d'années avant Jésus. Elle veut renouer avec ce qu'elle nomme la tradition primordiale. La tradition primordiale comporte les atrocités énoncées ci-dessus. La gnose pense que c'est uniquement en rétablissant ces traditions primordiales que le monde sera sauvé. Les gnostiques ont-ils envie que leurs petits-enfants soient immolés en sacrifice ? Ont-ils envie de vivre dans une société d'injustice, de violence, de sadisme et de haine? 


Comment peut-on être certain d'être aimé d'un dieu vampire, cannibale, tortionnaire, menteur, sadique, immonde ? Doit-on le croire sur ses bonnes paroles ? 

Comment un dieu si féroce peut-il ensuite se présenter comme un dieu d'amour dans l'au-delà ? N'y aurait-il pas une petite contradiction par hasard ? Les gnostiques sont-ils certains d'être aimés de leur dieu haineux et menteur ? S'ils n'en étaient pas aimés, ils risqueraient de découvrir trop tard ses intentions à leur égard, une fois qu'ils sont morts. Et si leur dieu leur a menti, ils ne pourront pas se réincarner pour recommencer leur vie. Ce sera trop tard. Ce sera le désespoir et la torture éternelle.