vendredi 16 décembre 2016

CYBÈLE- BELLE - CASTRATRICE en langue des oiseaux- La technique de manipulation gnostique appelée en anglais to play the victim card - victimisation




Jésus est représenté par le Monsieur en orange, dans cette image, et Lucifer par le jeune homme en bleu.(1) Je reviendrai sur cette image très importante, symbolisant le culte gnostique.


Belle-Cybèle

Belle est le nom symbolisant Lilith-Isis-Cybèle, la déesse castratrice d'Attis, symbolisant Jésus. Le mythe de Cybèle castratrice est le mythe le plus important de la gnose, celui autour duquel est basé le culte gnostique. La Castafiore représente Cybèle nous enseigne la franc-maçonnerie (cf. jeu de mot : je ris de me voir si belle (= Cybèle) en ce miroir. "Castafiore" commence comme "castration" et nous avons appris que la langue des oiseaux procède par assonances.)




Dans la chanson de la série télévisée Belle et Sébastien, Sébastien lui dit : tu es "si belle". Il y a de nouveau un jeu de mots avec Cybèle (si belle). Belle, chienne blanche berger des Pyrénées injustement pourchassée par les hommes symbolise la "gentille" Cybèle. 

On voit également une représentation de Cybèle dans  les films symboliques du franc-maçon Walt Disney la Belle au Bois dormant, la Belle et le clochard (clochard = Jésus), la Belle et la Bête. (Bête = Jésus, censé mourir - la Bête meurt, comme le phénix. La Bête, au moment où elle meurt, se transforme en prince charmant qui revient à la vie -- oeuvre au rouge, dernière phase de l'oeuvre alchimique. Horus-Lucifer, symbolisé par le phénix ressuscité, a pris la place de Jésus, c'est le prince charmant qui apparaît à la fin du conte). (voir article gnostique sur la symbolique kabbaliste des contes)


"To play the victim card"

Pour en revenir au film Belle et Sébastien, on voit la pauvre Belle injustement maltraitée et pourchassée par les méchants hommes. Cybèle est représentée comme une sainte, une martyre, dans tous les films qui ont une Belle comme personnage. Je ne savais pas que c'était gentil de castrer un homme, surtout quand il s'agit du sacrilège de vouloir castrer l'homme-Dieu Jésus qui est mort pour nous sauver mais la gnose présente chaque chose de façon inversée et ment comme elle respire. 


Elle fait ses crimes sur les chrétiens et sur les hosties en gémissant hypocritement qu'elle est gentille et victime. Elle agit sur la sensibilité des foules et des enfants en leur inculquant l'amour de Cybèle par des films sentimentaux et mensongers comme ceux que je viens de nommer. Il ne faut pas oublier que la gentille Cybèle, c'est elle qui demande toujours actuellement des sacrifices humains. Les soldats d'Isis, habillant leurs victimes d'une combinaison orange pour symboliser Jésus, sont des sacrificateurs de Cybèle. La pédophilie est également étroitement liée à Cybèle. La gnose à Noël enseigne à honorer une sorcière tortionnaire, en la présentant comme une sainte.


Le schéma du coupable qui se victimise et accuse les autres de ce dont il est coupable, est un un schéma stratégique mensonger admirablement maîtrisé par la gnose. En anglais, cela s'appelle to play the victim card, jouer la carte de la victime, jouer la victimisation. Je ne sais pas comment cette technique de manipulation s'appelle en français. Nous reparlerons de cette technique qu'il faut absolument connaître, pour comprendre les manipulations gnostiques.


Toutes les parties du corps de Jésus manquantes, dans les différents symboles sont un symbole de la castration. Les chevilles foulées, les membres brisés, le sont également (voir article yin yang pour quelques exemples mais nous en donnerons des dizaines d'autres, peu à peu).

Jésus est parfois symbolisé comme un jeune danseur ou sportif ou soldat ayant mal à l'épaule. J'ai vu une gravure gnostique de Jésus mis la tête en bas au centre de la lettre M, avec une sorte d'excroissance sur une épaule et le cou, uniquement d'un côté, dans un des livres sur la langue des oiseaux d'Emmanuel-Yves Monin. Je ne sais pas exactement ce que signifie ce symbole. Je ne sais s'il faut le rapporter à la castration ou à un autre mythe.


Lucifer-Isis est également représenté blessé(e) relativement souvent donc un membre coupé ou blessé n'est pas suffisant pour dire qu'une personne symbolise Jésus, il faut également étudier son prénom, sa parenté, son métier, ses vêtements, ses goûts, son caractère, ses pouvoirs, ses armes, ses tics verbaux, les situations dans lesquelles il est mis ou bien où il se met, sa coiffure, ses animaux de compagnie, s'il a une amoureuse ou une tendre épouse et d'autres symboles et voir si, en littérature, en cinéma ou en peinture, des personnages comportant le même prénom ont des symboles christiques comme le personnage qui nous intéresse, s'il y en a (portant ce prénom) qui sont méchants ou ridicules.

Dans la cruche cassée, les cheveux manquants d'Adam (voir explication du prénom Adam dans l'article yin-yang) et l'obligation de porter une perruque sont également un symbole de la castration qui scalpe. Nous verrons plus tard qu'un personnage scalpé symbolise souvent Jésus. Il le symbolise toujours s'il est grotesque et a une perruque.


(1) voir article yin yang pour des explications sur les couleurs des vêtements et pour voir des exemples de morceaux manquants, dès que l'on parle de Jésus.

Je ferai un article sur la couleur orange, symbolisant Jésus 60% à 70% du temps et Lucifer-Lilith 30 à 40% du temps.

Dieu le Père et Jésus sont souvent représentés avec une barbe ou une moustache. Lucifer est le plus souvent représenté sans barbe ni moustache, mais pas toujours.