jeudi 28 janvier 2016

L'Eglise de Smyrne, 2e Eglise de l'Apocalypse - Barthélémy Holzhauser et l'Apocalypse : il peut aider ponctuellement mais il faut s'en méfier de façon générale





Barthélémy Holzhauser et le découpage des périodes de l'histoire de l'Eglise. 


D'après Barthélémy Holzhauser (1613-1658, XVIIe siècle), l'Eglise de Smyrne correspond à la période des persécutions des premiers chrétiens à partir de la mort de Saint Pierre sous Néron jusqu'à l'empereur Constantin qui a arrêté les persécutions et les dix jours de durée de l'épreuve dont parle le texte de l'Eglise de Smyrne sont les dix persécutions qui ont eu lieu à cette période chacune sous un empereur différent.

Ce jugement paraît juste si l'on considère les sept sceaux de l'Apocalypse, lesquels correspondent aux sept Eglises. Le deuxième sceau correspondant à l'Eglise de Smyrne est en effet le sceau du cheval roux, symbole du sang versé et des persécutions, d'après tous les commentateurs. Et s'il y a bien eu lieu dix persécutions, les dix ans peuvent en effet correspondre à ces dix persécutions.


Erreurs de Barthélémy Holzhauser

Le fait que je me réfère à Barthélémy Holzhauser pour le découpage de certaines périodes de l'Apocalypse et certaines explications précises ne signifie pas que je lui fait confiance sur d'autres points. Il a par exemple prédit la date de l'arrivée de l'Antéchrist pour le XIXe siècle. Non seulement la date est fausse, mais il a été officiellement interdit par Léon X, en 1516 de prédire la date de l'arrivée de l'Antéchrist. Seul Jésus connaît l'avenir. 


Voici un texte trouvé sur le forum arche de marie :

"C'est sous Léon X, en l'an 1516, le 14 des Calend. de janvier, au Ve concile oecuménique de Latran (sess. XI, Constit. Supernæ majestatis præsidio) que ce décret, dont voici la teneur, a été porté : « Nous ordonnons à tous ceux qui exercent la charge de la prédication ou qui l'exerceront dans l'avenir qu'ils ne présument pas de fixer dans leurs prédications ou dans leurs affirmations un temps déterminé pour les maux futurs, soit pour l'avènement de l'Antéchrist, soit pour le Jugement : attendu que la Vérité dit : ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité : ceux donc qui, jusqu'à présent, ont osé émettre de pareilles choses, ont menti, et il est avéré que, par leur fait, un grand dommage a été porté à l'autorité de ceux qui prêchent sagement. »


Barthélémy Holzhauser a écrit son livre après cette interdiction de Léon X. Le fait qu'il ait fait cette erreur (ou cette désobéissance ?) est un indice que nous ne pouvons pas lui faire confiance sur beaucoup d'autres points. Même s'il ne connaissait pas ce décret, il a fait une faute grave de discernement. Dans la religion catholique, cela ne se fait pas de prédire de sa propre initiative plusieurs siècles à l'avance la date précise de l'arrivée de l'Antéchrist. Cela sent l'esprit ésotérique malsain, du style de celui de Nostradamus. Cette tournure d'esprit n'est pas conforme à la spiritualité chrétienne. Il y a aussi d'autres raisons pour lesquelles je n'ai pas confiance en Barthélémy Holzhauser. Ces raisons seront exposées plus tard. Je ne l'utiliserai donc que pour ses connaissances en histoire de l'Eglise ou certaines de ses remarques scripturaires, si elles sont évidentes et de bon sens. 


L'Eglise de Smyrne

Voici à présent le texte concernant l'Eglise de Smyrne :

Apocalypse II 8 - 9

Ecris encore à l'ange de l'Eglise de Smyrne. Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort et qui a repris vie. Je connais ta tribulation et ta pauvreté, mais tu es riche et tu es calomnié par ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais bien une synagogue de Satan. Ne crains rien de ce que tu auras à souffrir. Voici que le diable va jeter quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez mis à l'épreuve, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort et je te donnerai la couronne de vie.

Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises ! Celui qui vaincra ne sera pas touché par la seconde mort.


Ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas 

Ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas ne sont pas les Juifs pieux voulant sincèrement honorer le Dieu d'Abraham et de Moïse et observer les dix commandements. Il s'agit de ceux qui font semblant d'adorer le Dieu de l'Ancien Testament tout en mettant une autre signification sous le nom de Yahvé. Sous cette appellation, ils adorent en fait Satan (Lucifer) et ses démons. Ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas sont les gnostiques. La gnose est qualifiée à juste titre de synagogue de Satan par Jésus. La gnose actuelle invoque souvent Yahvé en parlant en fait au démon. J'ai lu plusieurs textes gnostiques faisant cela. Je fournirai un jour les références précises de tout ce que j'affirme sur la gnose. Pour l'instant, ces références ne sont pas encore prêtes.

Calomnier un chrétien est un acte de vertu pour un gnostique

Ce texte de l'Apocalypse nous apprend que les premiers chrétiens du temps des persécutions ont souffert des calomnies des gnostiques. Un gnostique n'hésite pas à dire faussement du mal de ceux qui adorent Jésus. Pour lui, ce n'est pas un péché d'accuser faussement des chrétiens. Calomnier un disciple du Christ est au contraire un acte de vertu de son point de vue, puisque l'on fait souffrir un disciple de Jésus. La gnose était donc encore présente à cette époque et nous verrons qu'elle sera présente à chaque époque de l'histoire de l'Eglise, jusqu'à la nôtre.


Celui qui vaincra ne sera pas touché par la seconde mort.

La vulgate latine dit : Qui vicerit, non laedetur a morte secunda. Le verbe laedo, is ere, si, sum dans le gaffiot en ligne se traduit par blesser, endommager/ outrager, offenser/ toucher, faire impression sur. Une note de ma vulgate de 1947 (traduite par l'abbé Glaire, éditions DFT), explique p. 1925 que la première mort est la séparation de l'âme et du corps et la deuxième mort est l'enfer, séparation de l'âme d'avec Dieu. Cette phrase signifie donc que ceux qui resteront fidèles malgré les persécutions déclenchées par les calomnies des gnostiques (qui prétendent être Juifs et ne le sont pas et sont une synagogue de Satan) seront sauvés de l'enfer.

La couronne de vie que les élus recevront est la vie éternelle du ciel, le bonheur éternel et indicible de l'union avec la Sainte Trinité, Marie, les bons anges et et les saints.