lundi 25 janvier 2016

Comparaison entre le camp des démons (gnose) et ceux qui aiment Jésus - Esclavage gnostique - Les fausses conversions de gnostiques





Quel camp est le plus séduisant ?


Actions saintes de Jésus, actions viles inspirées par le démon

Jésus est infiniment aimable et possède une infinie sainteté. Il n'inspire que des actions saintes et vertueuses. 

Le démon peut également prendre une apparence magnifique, noble et digne, par moments. Mais il pousse toujours ses adeptes à faire des actions répugnantes qui les avilissent, tout en leur faisant croire qu'il les ennoblit en leur faisant faire ces actions. Nous étudierons certaines de ces actions plus tard car elles sont nécessaires pour comprendre la gnose.


Beauté et noblesse de Jésus et Marie. Laideur des satanistes

Jésus et Marie sont beaux, nobles, purs. 

Les démons sont des porcs immondes. Ils se présentent parfois de façon attrayante mais ils se présentent également volontiers sous des masques répugnants et effrayants. Les images de leurs adeptes officiels sont souvent hideuses. Les démons et leurs adeptes aiment à s'enlaidir, à se défigurer, à être grimaçants. Les images des satanistes sont un reflet de ce que le démon fait dans toutes les âmes en état de péché mortel. Elles sont une preuve que loin de vouloir nous anoblir, les démons cherchent à nous avilir. Ils ne veulent pas que des êtres humains puissent aller au ciel jouir du bonheur qu'il ont perdu. 

NB : Lucifer fait croire à certains gnostiques (de grade inférieur) qu'il y a les gentils lucifériens contre les méchants satanistes. C'est faux. Il n'y a que des méchants lucifériens-satanistes. Satan et Lucifer sont une seule et même personne. 


Jésus souffre et meurt pour tous les hommes. Lucifer ne fait rien pour eux, sauf des prodiges qui ne lui coûtent rien.

Jésus aime les gnostiques malgré leurs crimes et veut les sauver. Il a donné sa vie pour qu'ils se convertissent et aillent au ciel avec lui partager son bonheur infini. 

Le démon dit aimer les gnostiques mais il n'a pas donné sa vie pour eux. Il n'a strictement rien fait pour eux, si ce n'est des prodiges qui ne lui coûtaient rien. 


Jésus veut sauver les hommes et soulager les souffrances. Lucifer veut torturer les hommes, spécialement les enfants, ceux qui n'ont rien fait de mal.

Jésus a toujours été compatissant envers ceux qui souffraient. Il a donné sa vie pour nous. 

Le démon au contraire aime à torturer (cf. les sacrifices humains que réclament les démons gnostiques -- nous étudierons plus tard certains de leurs textes à ce sujet --, la pédophilie, les avortements etc.)


On peut croire Jésus : il dit toujours la vérité. On ne peut pas croire les promesses du menteur Lucifer.

Jésus n'a jamais menti. On sait donc que lorsqu'il affirme quelque chose, c'est vrai. (Voir l'article sur la Vérité et Dieu) Jésus ne mentant jamais, nous pouvons être certain qu'il dit la vérité lorsqu'il affirme que les gnostiques iront brûler éternellement en enfer s'ils ne se repentent pas de leur péchés mortels avant de mourir (cf. toutes les allusions faites aux gnostiques dans la Bible, particulièrement dans les cinq premières églises de l'Apocalypse, ch. II et III). La religion catholique qui nous vient de Jésus affirme également que la réincarnation n'existe pas. Nous n'avons donc qu'une seule vie pour nous préparer à l'éternité. 

Les démons, eux, mentent sans cesse. On ne sait jamais s'ils disent une chose vraie quand ils affirment quelque chose. On ne peut donc avoir aucune confiance dans les démons quand ils leur promettent le bonheur futur ou affirment la réincarnation. Toutes les révélations des gnostiques, (même "miraculeuses", du style voyage astral) au sujet des vies antérieures etc. peuvent être des illusions. Il est facile pour un démon de nous donner de fausses impressions psychiques et physiques ou de passer des films mensongers devant nos yeux. 


Pourquoi les gnostiques trouvent-ils Lucifer séduisant? 

Je ne vois donc pas pourquoi les gnostiques trouvent Lucifer séduisant. Je comprends qu'on puisse vouloir céder à la tentation (démoniaque et dangereuse) de posséder un pouvoir magique. Mais si c'est au prix de son salut éternel, c'est vraiment un mauvais calcul. Lucifer promet à la fois les pouvoirs magiques et le ciel, au moins aux gnostiques débutants. Pour les hauts grades, je ne suis pas sûre qu'ils croient au ciel pour eux. Quoi qu'il en soit, c'est une folie de mettre sa confiance dans les promesses de Lucifer alors qu'on sait qu'il est sadique, menteur, impitoyable, haineux, aimant la laideur chez ses adeptes, jaloux des hommes appelés au bonheur du ciel (que lui, Lucifer, a perdu définitivement), assoiffé de sang humain, cherchant à régner par la terreur. 


Lucifer attire les néophytes en leur parlant de développement personnel et du bonheur des autres

La gnose attire ses adeptes en leur parlant tout d'abord de développement personnel, de liberté, de puissance, du bonheur de l'humanité. Puis au fur et à mesure que la gnose dévoile ses secrets, on s'aperçoit qu'en fait de salut de l'humanité, elle est l'oppresseur de l'humanité. Les mages éduquent très tôt leurs adeptes à se réjouir des souffrances des autres, spécialement des souffrances des chrétiens. Ils font semblant de s'apitoyer sur telle persécution et ils mettent ou font des signes signifiant leur joie de voir des bons martyrisés. Nous étudierons certains de ces signes plus tard. On demande tout d'abord aux adeptes de se taire sur ce qu'ils savent des crimes de la gnose, puis on essaye ensuite de les impliquer de plus en plus dans des actes répréhensibles tout en les menaçant plus ou moins de représailles en cas de trahison. On se retrouve finalement esclave d'un système, entraîné peu à peu au crime. On finit par réaliser que la gnose fabrique soit des esclaves, soit des bourreaux. Loin de libérer l'homme, la gnose l'avilit, le terrorise. Le gnostique qui a encore un reste de conscience s'aperçoit que le beau système qui lui paraissait au début comme une aventure fantastique, attrayante et passionnante tourne finalement au cauchemar. 


Jésus est le remède à la gnose

Mais il existe toujours une solution au pire des problèmes. Le remède contre la gnose est Jésus. Il nous voit tous. Il nous entend, il nous aime. Quand on l'appelle, il se manifeste rarement de façon sensible, à l'inverse de Lucifer et de ses démons qui veulent souvent se manifester de façon sensible. Jésus a une autre méthode éducative avec nous. Il ne veut pas se montrer. Il est un Dieu caché, dit la Bible. Il veut éprouver notre foi. Il a dit à saint Thomas : Bienheureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru. Mais ce n'est pas parce qu'il ne se manifeste pas de façon bruyante qu'il n'agit pas. Il agit sans cesse. Il dirige toutes nos actions si nous le lui demandons. Nous devons être prêts à mourir plutôt que de ne pas faire la volonté de Jésus. Si nous sommes dans cet état d'esprit, il nous aidera toujours. Il nous aimera un peu comme il aimait Marie. En effet, il a dit que ceux qui faisaient la volonté de son Père étaient sa mère, son frère, sa sœur.


Jésus est l'obsession des gnostiques

Les prodiges démoniaques et surtout la haine des gnostiques pour Jésus, haine dont nous étudierons quelques manifestations, peuvent être paradoxalement une aide efficace pour soutenir notre foi. Nous verrons que les gnostiques croient parfois davantage en la puissance de Jésus que les chrétiens exotériques. Jésus est leur obsession, leur problème continuel, le sujet caché ou officiel de bon nombre de leurs publications. Ils le redoutent tout en l'offensant très gravement. Ils passent leur vie à essayer de diminuer son pouvoir. Jésus les laisse faire. Il attend son heure de miséricorde avec certains. Il sait à l'avance que certains de ceux qui le combattent actuellement l'adoreront dans quelque temps. Il les aime à l'avance. Certains de ceux qui se convertiront iront se prosterner devant le futur saint Pape. Voici la citation de l'Apocalypse dont nous avons déjà parlé dans un article précédent :

Apocalypse III, 7-9 
Écris encore à l'ange de l'Église de Philadelphie [ndlr : c'est-à-dire le ou les saints papes de cette période qui va suivre la période actuelle de Sardes] : 
Voici ce que dit le saint, le Véritable, Celui qui a la clef de David, Celui qui ouvre et personne ne ferme, qui ferme et personne n'ouvre 
Je connais tes œuvres. J'ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer, parce que tu as peu de puissance, que tu as gardé ma parole et que tu n'as point renié mon nom. 
Voici que je te donne quelques-uns de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs, et ne le sont pas [c'est-à-dire les gnostiques], car ils mentent. Je les ferai venir se prosterner à tes pieds et ils connaîtront que je t'ai aimé.


Les fausses conversions de gnostiques

Quand on étudie la gnose, on s'aperçoit que bon nombre des gnostiques sont soi-disant des convertis au christianisme mais sont en fait des infiltrés. Les gnostiques sont spécialisés dans les fausses conversions. Jusqu'à présent, on n'a pas encore trouvé un moyen infaillible de vérifier si une conversion était sincère. Mais il semble bien que sous Philadelphie, ce sera fait. En effet, c'est la première église dans laquelle Jésus ne fait pas mention d'une infiltration gnostique. Dans l'Eglise suivante de Laodicée, l'infiltration gnostique n'est pas non plus mentionnée. Seule la tiédeur et l'aveuglement sont fustigés. Jésus va donc probablement donner dans quelque temps le moyen de démasquer tous les hypocrites et d'empêcher les conversions fictives.


Démasquer les gnostiques, c'est bien. Mais les convertir et les sauver afin qu'à leur tour ils sauvent les âmes, c'est encore mieux. Pour convertir un pécheur, il n'y a pas besoin d'être un grand savant. Jésus a choisi comme apôtres des pêcheurs ou des gens assez communs. Celui qui convertit est d'abord Jésus. Il faut seulement que ses disciples soient fidèles à ses inspirations. C'est ce qui est le plus difficile. Sainte Vierge Marie, obtenez nous s'il vous plaît cette grâce et ne permettez pas que nous tombions dans les pièges du démon. Nous vous confions tous les gnostiques afin que vous leur montriez leurs erreurs.